AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur FOS
Pensez à voter régulièrement pour les Top-Sites par ICI qu'on attire encore plus de membres
Merci d'essayer privilégier les groupes "The Fame" et "Look What You Made Me Do" qui sont délaissés si possible
Rejoignez-nous sur le discord de FOS par ICI
La chasse à la citrouille est toujours d'actualité sur le forum 21 citrouilles à trouver avec à la clé un rang personnalisé

Partagez | 
 

 La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes. [Bob le Bricoleur ! *sort*]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Gosling
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 02/07/2018
★ Interviews : 457
★ Shooting :

★ Age : 37
★ Date de naissance : 12/11/1980
★ Situation amoureuse : En couple, marié avec Emme Stone depuis un moment, père de famille, mais l'amour peut-il survivre à l'usure du temps et à la perte d'un enfant ? D'autant plus quand il s'avère que notre coeur bat encore, sans même qu'on en ait conscience, seulement pour un ancien amour qui a pu vous anéantir au plus haut point ?

MessageSujet: La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes. [Bob le Bricoleur ! *sort*] Mar 3 Juil - 22:15

Bob & Ryan

Quand on est père de famille, parvenir à se dégager des moments libres relève du parcours du combattant. C’est pire encore lorsqu’on bosse à côté. Et au risque d’étonner du monde : ça l’est tout autant, même quand on est acteurs. Non, je vous assure que la vie d’un acteur est loin d’être aussi glamour et simple qu’on se l’imagine, parfois. Outre le fait d’être souvent en déplacements, pour les tournages, il y aussi la nécessité de répéter son texte, encore et encore, jusqu’à ce qu’il sorte le plus naturellement possible, ou encore les innombrables essais pour être convaincant, du ton employé, jusqu’au faciès qui ponctuera le tout. Il faut également courir les castings, prouver encore et toujours qu’on est toujours dans le coup. Ajoutez à cela le fait de posséder d’autres casquettes pro’, et vous comprendrez à quel point il m’est compliqué de voir mes potes. Plus encore quand ceux-ci sont également dans le show-business. Quelle idée, me direz-vous, de piocher ses amis dans ce milieu. Et je ne vous donnerai pas tort, à la différence près qu’on ne choisit pas réellement ses amis, ça se fait, ou pas, mais c’est comme ça. Donc, ce soir, il est prévu que j’aille voir l’idiot d’Australien qui me sert de meilleur ami (oui, faut être un minimum crétin pour être ami avec moi, car trop de sérieux tue le sérieux et me donne envie d’aller voir ailleurs, à quel point vous n’y êtes pas !). Depuis un moment, Bob et moi avons fixé cette date : il faut nous y prendre en avance, pour que coïncident nos emplois du temps respectifs ! Cela dit, on ne s’en plaint pas : ça veut dire que nos carrières ont le vent en poupe, après tout !

C’est avec un grand sourire aux lèvres que je salue Arryn, qui est venue m’ouvrir. Elle me fait savoir qu’elle est sur le départ, ce qui, en soi, est encore heureux, car le principe d’une soirée entre mecs, c’est qu’il n’y ait pas l’ombre d’une nana dans les parages ! Et elle ajoute un petit mot sur ce que j’ai dans les mains, ce à quoi je rétorque : « Blonde ou brune, j’ai pas su choisir. C’est un problème récurrent chez les hommes ça, paraît-il ! ». J’ai en effet amené quelques bières, comme à chaque fois que je retrouve Bob. J’en amène toujours plus que ce qu’on consommera, mais ça n’est jamais perdu, de toute façon ! Mon sourire se fait encore plus malicieux, au gré de mes paroles, que je n’ai pas choisis par hasard. Officiellement, je ne parle que de bières, officieusement, je lance une petite vanne amicale que Bob saura aisément déchiffrer, lui qui est dans la tourmente depuis un moment, entre une brune (Arryn), et une blonde (avec qui il bosse). Arryn rigole doucement, n’ayant apparemment pas compris l’allusion, ou faisant comme si de rien n’était, en tout cas. Elle ne tarde pas à s’éclipser, nous souhaitant une bonne soirée. Je ne vous cache pas que je suis de suite mieux, quand elle n’est plus là. Elle est gentille, Arryn, oui. Mais elle a un petit je ne sais quoi qui m’agace. Sans doute la jalousie extrêmement possessive qu’elle manifeste à l’égard de Bob. Il n’est jamais aisé d’être en couple avec un acteur, étant donné qu’on est amené à fréquenter des femmes sublimes, et à être régulièrement partout dans le monde. Cependant, Arryn est dans le métier, elle devrait donc connaître cela mieux que personne. A croire que ça n’a pas été suffisant pour apaiser sa jalousie. Et encore, en réalité, je ne suis pas au courant de grand-chose, concernant ce que la jeune femme fait vivre à mon meilleur pote…

« Esmée m’a dit, et je la cite : « C’est trop inzuste que je puisse pas voir aussi tonton Bob ! Ze te boude, et ze le boude aussi ! » », est la première chose que je dis réellement à Bob (hormis un léger « salut » balancé un peu plus tôt !), tout en m’asseyant sur le canapé. Je fais littéralement comme chez moi, mais Bob en fait autant lorsqu’il vient à la maison. Après une dizaine d’années d’amitié, on peut se permettre certaines choses. Et là, par exemple, je me suis amusé à imiter la façon si particulière qu’a ma fille aînée (bientôt 3 ans : que le temps passe vite !) de s’exprimer. Avec son léger zozotement qui la rend encore plus attachante que ne peut le faire sa bonne bouille ! J’ai même pris soin d’imiter son petit froncement de nez, lorsqu’elle boude. Je suis acteur. Je suis un bon acteur même. C’est ainsi. Je suis sûr que là, je suis bien éloigné de l’image que les gens se font de moi, du beau gosse séducteur, toujours sûr de lui, et relativement sérieux. Quelle image bien loin de la réalité. « Mais elle n’a pas boudé bien longtemps, car juste avant que je ne parte, elle m’a donné ça pour toi ! ». Je tends alors au Morley le dessin qu’Esméralda avait réalisé pour son parrain, qu’elle préfère appeler « tonton », bien qu’aucun lien de sang ne l’unisse réellement à Bob. Il faut cependant admettre que je suis nettement plus proche de l’Australien que je ne peux l’être de ma propre fratrie, tant nos modes de vie sont en opposition. « Et elle m’a fait jurer qu’il fallait que je te fasse promettre de venir la voir dès que possible ! », dis-je, en fronçant les sourcils, d’un air amusé, retenant encore le dessin d’une pression de la main. Comme si ce dessin, Bob ne pouvait l’avoir qu’après avoir fait la fameuse promesse. Et oui, je commence à parler avec Bob comme ça, moi, au lieu de démarrer par les questions basiques visant à savoir comment l'autre va, et ce qui a bien pu se passer de nouveau dans sa vie. Disons qu'au moins, comme ça, je suis sûr de ne pas oublier de transmettre le message de ma grande princesse, sinon, sa vengeance sera terrible (elle est petite, mais faut pas s'y fier !). Et puis, on a tout le temps pour discuter, avec l'Australien, alors pourquoi se presser ?

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Morley
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 21/06/2018
★ Interviews : 424
★ Shooting :

★ Age : 33
★ Date de naissance : 20/12/1984
★ Situation amoureuse : commence à voir la lumière

MessageSujet: Re: La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes. [Bob le Bricoleur ! *sort*] Dim 23 Sep - 11:25


Bob Morley




La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes.
" Bob ? " l'Australien qui se brossait les dents à moitié dévêtu dans sa salle d'eau sursaute, une main sur le coeur, comme pour empêcher cette pièce maîtresse si essentielle à sa survie de foutre le camp de sa poitrine. Cette voix éraillée... mais... la peur l'étreint tout entier et l'enserre à le faire recracher son dentifrice dans l'évier, d'un mouvement mi-alerte, mi-effrayé. " Arryn, qu'est-ce que tu fiches ici ? " l'étonnement est de mise, cela va sans dire. Son ex-petite amie n'était pas supposée être internée ? Dans un autre Etat ? Et un bien loin de sa personne ? Alors bon sang qu'est-ce qu'elle fichait dans l'encadrement de la porte de sa salle de bain ?!  " Tu évites mes coups de fil... mais je voulais qu'on parle un peu... j'ai eu le droit de sortir... j'ai pas beaucoup de temps..." et pourquoi donc ? Tu t'es enfuie ? il ne se permet pas le ton cinglant qui menace de le dépasser et de s'échapper de ses lèvres, et lui préfère une écoute attentive. " Je sais que tu m'en veux, probablement... j'ai été trop loin... mais, si tu pouvais ne pas en parler autour de toi... pour ma carrière... c'est tout ce qu'il me reste aujourd'hui, et elle n'est pas au point fort... " Arryn ressemblait à un fantôme, ses grands yeux autrefois perçants, semblaient avoir perdu tout éclat de vie. De plus, la chute de poids était remarquable. Elle ressemblait à un squelette, et c'était peu de le dire. Bob ne pouvait que lui laisser ça, cette requête... Alors il hocha la tête à la positive. Et le sourire qui éclaira la visage de son ex lui fit tant de peine, de part sa sincérité, qu'il se dit alors que c'était une action qu'il n'aurait jamais l'audace de regretter. " Merci. " un souffle à peine, presque une amorce, d'un pas incertain, vers l'acteur dont le corps se contracte et se recule instinctivement contre le lavabo de la salle de bain. Elle comprend alors qu'il ne souhaite en aucun cas qu'elle s'approche davantage. Le malaise les maintient tous les deux, long, et fastidieux... Bob en aurait presque oublié son invité. Son meilleur ami qu'il n'a pas vu depuis des mois et à qui il n'a rien révélé de toute cette histoire parce que ce ne sont pas des choses qui se racontent par sms. " Tu as de la visite ? " L'Australien a le sentiment vivace  qu'une jalousie sincère émane d'elle, comme si cela l'éveillait. Mais elle ne pipa mot. Tel un automate le brun la suivit - du regard - jusqu'au pas de la porte, l'observant discuter avec Ryan, comme si de rien était. Comme si rien avait changé ces deux derniers mois. C'était ... incroyable, cette aisance qu'elle avait à sourire, à faire semblant. Elle mériterait presque un oscar.

Ryan s'installe dans le creux du canapé et fait comme chez lui, évoquant son aînée qui est également la filleule de l'Australien. En dépit de la gêne ressentie à cause de la surprise d'Arryn, Bob laisse échapper un rire, comme si toute tension venait de se libérer de son enveloppe charnelle. L'imitation est trop ressemblante pour que cela ne ramène pas l'acteur les deux pieds dans la réalité. Légèrement, il secoua la tête de gauche un droite, prêt à railler le canadien, un sourire white color aux lèvres tout en plantant son regard dans celui de son ami de longue date. " Elle le fait tellement mieux que toi, mais je suis sûr qu'elle serait ravie de ton imitation ! " cette particularité qu'ont les jeunes enfants de ne pas articuler correctement, c'est adorable faut le dire. Mais Esmée serait probablement la première à s'offenser d'un tel outrage, surtout venant de son père qu'elle adore plus que tout au monde. C'est qu'elle a un sacré caractère la petite Gosling. Bob déballe les bières - gentiment apportées par Ryan - des cartons pour que les deux hommes puissent les déguster tandis que son reprend naturellement la parole. Les gestes de Bob ralentissent légèrement. " Un dessin ? " Bob hausse un sourcil, surpris, mais attendri. Elle est vraiment trop adorable la petite Esmée. " Montre le chef d'oeuve. " un sourire se dessine sur les lèvres de l'acteur, à présent, il a hâte de contempler ce travail d'artiste. L'acteur tache d'attraper le cadeau en papier, mais Ryan le retient d'une main sûre. L'informant alors d'une promesse de retrouvailles, en monnaie d'échange. " Eh bien figure toi que je comptais remplir mes devoirs de parrain très bientôt, mon cher Ryan. Je voulais te demander si Emma et toi seriez d'accord pour me la laisser une après-midi et que je l'emmène au cirque du soleil qui se produit en ce moment-même à LA. Si ça c'est pas du bon boulot de parrain hein ! " Bob reconnaît qu'il a quelque peu négligée sa filleule, mais il espère bien rattraper le coup et lui faire passer une journée mémorable. Et puis la petite Esmée va sûrement adorer regarder les trapézistes autant qu'être fascinée par des tigres effrayants. Nulle risque qu'elle soit traumatisée n'est-ce pas ? " Allez file moi ça et raconte moi un petit peu ce qui se passe chez les Gosling, ça fait au moins mille ans qu'on s'est pas vus ! " depuis le temps, hein, Bob n'a presque pas le sentiment d'exagérer. Et puis, ils ont certainement tout un tas de choses à discutailler. Bob tend une bière au pitre à ses côtés tout en attrapant une bouteille pour lui-même avant de s'installer au côté du blond sur le sofa.
@Upside Down
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Gosling
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 02/07/2018
★ Interviews : 457
★ Shooting :

★ Age : 37
★ Date de naissance : 12/11/1980
★ Situation amoureuse : En couple, marié avec Emme Stone depuis un moment, père de famille, mais l'amour peut-il survivre à l'usure du temps et à la perte d'un enfant ? D'autant plus quand il s'avère que notre coeur bat encore, sans même qu'on en ait conscience, seulement pour un ancien amour qui a pu vous anéantir au plus haut point ?

MessageSujet: Re: La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes. [Bob le Bricoleur ! *sort*] Mar 9 Oct - 16:05

Bob & Ryan

Passer la soirée avec Bob devrait me faire du bien. Ca me permettra de me changer un peu les idées, concernant mes problèmes de couple et la maladie de Rachel. Et au-delà de ça, cela fait un moment que Bob et moi n’avons pas eu l’occasion de nous voir, alors ça sera plaisant, rien que pour ça. J’ai eu peur, ceci dit, en voyant Arryn, qu’elle ne reste ici, finalement. Je n’ai rien contre elle, elle est sympa, mais je ne vois que bien rarement l’Australien. Tout naturellement, je préfère donc être seul avec lui, quand on se voit, au moins une fois de temps à autre. Même si c’est pour le voir me donner son avis sur ma merveilleuse imitation de ma fille aînée ! « Mince ! J’ai pourtant travaillé dur ! » Il y a de la fausse déception dans ma voix, comme si je m’étais entraîné aussi dur que je peux le faire, afin d’obtenir un rôle ! J’arbore un air vexé, pour mieux illustrer ma déception face à mon échec cuisant, tout en lui tendant le dessin qu’Esmée a fait pour lui. Toutefois, je ne le lui cède pas tant qu’il ne m’a pas admit avoir dans l’idée de passer du temps avec elle, prochainement. C’est que ma fille tient à voir son parrain, bien qu’elle comprenne qu’il puisse être des plus occupé par moment. Il faut dire qu’elle en a l’habitude, avec Emma et moi, même si nous tentons d’être présents malgré tout !

« Très bon programme ! », finis-je par dire, daignant bien lui laisser le dessin, après qu’il ait évoqué son envie de l’amener au cirque, et réclamer son présent. Je ne peux refuser une telle proposition, s’il veut passer du temps avec Esmée, et nous permettre, à Emma et à moi, d’avoir  un moment pour nous deux, avec Amanda (ou sans, si on la confie à un des membres de notre famille pour l’occasion.) « Continue comme ça, et tu auras peut-être la médaille du meilleur parrain ! » En réalité, Esmée n’est vraiment pas loin de la lui donner, cette fameuse médaille. Car même si elle ne peut pas voir le Morley aussi souvent qu’elle le souhaiterait, celui-ci parvient à rester présent dans sa vie, malgré tout. Il n’oublie jamais de lui envoyer des cadeaux, pour son anniversaire ou pour Noël, quand il ne peut pas le faire en chair et en os. Sans oublier les quelques appels Skype, qu’il fait chez moi, et au cours desquels il n’oublie jamais de discuter quelques minutes avec la fillette. Il n’y a pas à dire, Esmée n’a pas à se plaindre de son parrain, même si comme tous les enfants, elle aimerait pouvoir le voir plus souvent. J’attrape la bière qu’il me tend, le remerciant d’un signe de la tête, avant de m’enfoncer un peu plus dans son canapé. « Que dire ? La grossesse d’Emma se déroule bien. » Bien entendu, Bob avait été parmi les 1ères personnes à être mises au courant, même si ça n’avait pu se faire que lors d’un de nos rares appels. Et pour l’instant, cette grossesse se déroulait sans souci particulier. « Les filles vont bien. Esmée a hâte de commencer l’école, et sa sœur aimerait en faire de même. » Et oui, Esmée allait bientôt commencer la maternelle, et trépignait d’être à la rentrée scolaire ! Amanda voulait aussi aller à l’école, surtout parce qu’elle était habituée à être souvent avec son aînée. Et bien entendu, cela nous demande de bien se préparer, à Emma et à moi, et c’est aussi le meilleur moyen de prendre un coup de vieux ! Buvant une gorgée de bière, j’ajoute ensuite « En fait, hormis quelques tensions entre Emma et moi, et le fait que Rachel soit bien malade, il ne s’est pas passé grand-chose d’intéressant dans ma vie. » Et cette routine ne me déplait pas, bien au contraire. Je déteste juste le fait de voir mon couple se détruire de la sorte, alors qu’Emma et moi, on fait beaucoup d’efforts pour contrer cela. Je déteste aussi la maladie de Rachel, et que je ne me voyais pas cacher à Bob. Ce secret n’est pas le mien, mais ça me touche tellement que Bob devait le savoir, afin de mieux comprendre comment je peux aller, en ce moment. « Et toi, quoi de neuf ? » Après tout, j’ai parlé de moi, c’est à son tour, maintenant !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes. [Bob le Bricoleur ! *sort*]

Revenir en haut Aller en bas
 
La véritable amitié est comme le vrai génie, elle ne visite que les grandes âmes. [Bob le Bricoleur ! *sort*]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une amitié pas comme les autres
» L'amitié il faut l'entretenir pr qu'elle grandisse [Ginger]
» "L'amitié est comme un livre; il faut des années pour l'écrire, mais il ne faut que quelques secondes pour la brûler." - Athéna M. Beauregard
» Une véritable amitié est celle qui survit à tout • With JJ
» Fausses excuses, faux-semblants et véritable amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FATE OF STARS :: CITY OF ANGELS :: Beverly Hills :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: