AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur FOS
Pensez à voter régulièrement pour les Top-Sites par ICI qu'on attire encore plus de membres
Merci d'essayer privilégier les groupes "The Fame" et "Look What You Made Me Do" qui sont délaissés si possible
Rejoignez-nous sur le discord de FOS par ICI
N'oubliez pas que vous pouvez toujours rejoindre l'Event si vous êtes arrivés après le 22/07, il suffit de MP une admin

Partagez | 
 

 Language courses -- Thobi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Language courses -- Thobi Ven 29 Juin 2018 - 2:12


LANGUAGE courses

- Et ... Cela fait combien de temps que tu essaies de parler anglais ? - Je parle très peu en ce moment, j'essaie aussi d'articuler dès que j'ouvre la bouche pour que mon ami puisse suivre mes phrases. Ça ne fait pas si longtemps qu'il a commencé à parler anglais, le pur, le vrai et pourtant, je vois qu'il fait des efforts pour comprendre tout ce que je dis. À dire que nous sommes amis depuis un moment déjà et que nous avons de la difficulté à nous comprendre. J'ai même du lui donner mon adresse sur un bout de papier, pour être certain qu'il puisse venir me rejoindre et non se perdre dans une rue de New York, ne sachant pas où se lancer. Hoseok est un chouette type, à sa façon. Quelques notes de musique ont fait de nous des amis et maintenant, c'est avec le langage que nous essayons de communiquer, et j'imagine qu'un jour ou l'autre, nous y arriverons. J'ignore seulement quand, mais j'ai espoir que ceci puisse se passer dans un avenir proche. Ce n'est pas tous les jours que nous pouvons rencontrer quelqu'un avec qui échanger de n'importe quoi et, que le courant passe sans problème. Mais c'est pourtant le cas entre nous deux. C'est réellement un bon garçon.

J'ignore si je dois mimer ce que je lui raconte ou encore, si je dois lui faire un dessin. Ou peut-être les deux, qui sais-je ? J'ignore même s'il comprend chacun de mes mots, avec mon accent. J'essaie de ne pas trop le laisser paraître, sachant que c'est encore pire lorsque quelqu'un veut essayer de me comprendre. Et c'est pas réellement le but, de le perdre d'avantage. Assis en indien sur le canapé du salon, j'essaie de trouver une manière de me faire comprendre. Nous sommes ici pour parler de musique, mais également pour essayer de faire avancer son anglais. Il se débrouille, je le sais, mais ce n'est pas à la perfection encore, ce qui me chagrine un peu. J'aurais aimé pouvoir tout lui apprendre dès les premières secondes, mais nous allons devoir y aller calmement, comme lorsque j'ai appris la batterie, par exemple. Un jour à la fois, une seconde à la fois. Si jamais Hoseok est intéressé à apprendre de cet instrument, je sais bien qu'O'Brien doit avoir quelques partitions dans sa chambre à coucher également, puisqu'il fait parti d'un groupe. Bon d'accord, c'est plutôt mort question musique pour lui depuis un moment, voulant monter en grade comme acteur, mais je suis certain que mon ami a gardé quelques feuilles à quelque part, dans un coin. Sinon, Hoseok pourrait apprendre de la guitare ou encore, uniquement un peu d'anglais. Bref, nous avons toute la journée devant nous, il est à peine midi. Et j'espère que mon ami n'a rien de prévu pour le restant de la journée et de la soirée, puisque nous avons beaucoup de choses à vérifier, tout les deux.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Ven 29 Juin 2018 - 5:31


LANGUAGE COURSES

« Euhm… » Tu essaie de compter sur tes doigts depuis quand exactement tu as essayé d’apprendre l’anglais. C’est un peu idiot, parce que bien que tu as de la difficulté avec ton anglais, ça ne veut pas dire que tu ne sais pas compter. Toi qui fait de la danse depuis presque dix ans, s’il y a bien quelque chose que tu sais faire, c’est compter en anglais. C’est un réflexe pourtant et tu le fais un peu sans t’en rendre compte. C’est drôle comment tu t’es ramassé ici, assis sur le sofa d’un garçon que tu ne connaissais pas du tout il y a quelques mois seulement et pourtant, tu es là, à essayer de faire une phrase qui a le moindrement de sens dans une langue qui ne t’es pas si familière que ça. « 3 ans, 3 ans! » Tu lèves ta main, tes doigts représentant le chiffre que tu lâches presqu’en criant, tu t’exclames un peu trop fort parce que tu fais vraiment beaucoup d’efforts et que chaque mot que tu essaie de dire correctement est un petit exploit. « Mais… plus depuis 1 an. Avec BTS et les États-Unis… c’est plus sérieux. » Tu espères faire du sens, tu sais que Thomas doit probablement user de toute la petite patience qu’il a pour passer ne serait-ce que quelques heures à essayer de comprendre ce que tu dis. Ton anglais est terriblement cassé avec ton accent coréen, les mots que tu prononces ne sont pas toujours clair et tu ajoutes des voyelles complètement inutiles à la fin - english-y, speak-u. Par chance tu as pris beaucoup de café ce matin, vous allez en avoir pour la journée avant d’arriver à vous comprendre.


Tu avais gentiment demandé à Thomas de se rencontrer chez lui; premièrement parce que c’est la honte pour toi d’aller essayer de parler anglais dans un endroit public, et aussi parce que tu n’as pas vraiment dit à tes bandmates que tu allais prendre des mini cours d’anglais avec un ami. Tout d’abord parce qu’à sept dans le même appartement, c’est toujours un peu le chaos chez toi alors le faire à la maison n’était clairement pas une option, et aussi parce que tu as vraiment peur de froisser Namjoonie, qui se force tellement pour essayer de vous apprendre la langue. Ça te fâches qu’il soit le seul à être bilingue dans le groupe, parce que non seulement il a ses responsabilités de leader à assumer, mais aussi parce qu’il est autant fatigué que vous et qu’il n’a pas à porter le poids entier du groupe sur ses épaules parce que vous n’êtes pas capable de vous commander un café seuls. Maintenant que vous vous êtes installés à L.A. pour quelques mois, c’est maintenant ou jamais. « Je comprends, je comprends… bien! Mais parler… ohlala. C’est difficile. » Tu essaies d’expliquer à ton ami qu’avec le temps, à force de vous promener dans le monde, tu es capable de comprendre l’anglais lorsque ça ne va pas trop vite. Suivre une conversation entre deux américains est encore une tâche impossible, mais écouter les questions qu’on te pose en entrevue, c’est très faisable du moment que le vocabulaire est assez général. Il est bien là ton problème en fait, tu manques beaucoup de vocabulaire et ça t’empêches d’avoir une discussion normale avec un anglophone sans avoir l’air d’un enfant de cinq ans. Heureusement que tu as une personnalité assez extravertie pour compenser pour ton manque de mots, ça te permet au moins d’être capable de communiquer avec les gens en faisant le plus de mimiques possibles et tu te demandes si c’est comme ça que Thomas a réussi à te comprendre lorsque vous vous êtes rencontrés.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Dim 1 Juil 2018 - 13:37


LANGUAGE courses

« Euhm… » Et on est clairement pas sortis du bois présentement. Jung essaie de compter sur ses doigts pendant que moi, j'essaie de savoir ce qui pourrait lui passer par la tête. J'ignore trop de choses de lui, en vrai. Nous nous sommes rencontrés que récemment et déjà, je sais que c'est quelqu'un de bien. Mais j'ignore seulement si nous allons réussir à trouver un terrain d'entente pour nous comprendre. J'ai tellement de projets dans la tête avec ce garçon, tellement de choses que j'aimerais réaliser. Que ce soit pour l'aider avec l'anglais ou certaines partitions de musique, mais j'aimerais également qu'il puisse m'aider à réaliser un petit projet personnel. Et j'avoue que ce dernier me gêne beaucoup.  Ce n'est pas à tous les jours que j'ai des idées de cette envergure en tête et c'est bien mieux ainsi. C'est un projet ambitieux et je sais que Jung est le seul qui pourra réellement m'aider avec tout ça. Mais pour l'instant, inutile de lui en parler. De toute manière, je ne suis même pas certain qu'il puisse comprendre tout ce que je pourrais lui dire à ce sujet. J'aimerais quelque chose de simple mais en même temps, quelque chose de farfelu.

Jung lève trois doigts en l'air, signe qu'il comprend ce que je viens de lui dire, mais également en signe de victoire. Je sais que cette journée sera longue, voir très longue aussi. Mais peu importe car passer du temps avec des amis, ça n'a aucun prix. Et depuis que mon meilleur ami m'a tout bonnement laissé tomber pour aucune raison valable, il m'arrive de voir la vie autrement. J'ai rencontré quelqu'un, je me suis fait de nouveaux amis, j'ai repris la musique. Finalement, ce n'est peut-être pas une mauvaise chose qu'O'Brien est pris un peu de distance. « Mais… plus depuis 1 an. Avec BTS et les États-Unis… c’est plus sérieux. » Seulement un an. J'aurais bien soupiré ici et maintenant, mais je préfère sourire à la place. Je sais que rien ne sera simple, surtout si je vois tout en noir dès le commencement. Nous nous étions mis d'accord pour pouvoir développer certains points ensemble et j'y tenais. Et puis, dès qu'il est question d'une promesse, je préfère tenir cette dernière. J'ai toujours été celui qui aidait son prochain, quoi qu'il puisse en coûter. « Je comprends, je comprends… bien! Mais parler… ohlala. C’est difficile. » Et le comprendre aussi, sur certains points. Ses derniers mots, je ne suis pas réellement certain de les avoir compris entièrement. Ils sont prononcés calmement, mais avec plus de Y et de I qu'à l'habitude, pour quelqu'un qui parle couramment anglais. C'est pas simple à comprendre mais je sais bien que ça doit être pire pour mon ami. Apprendre quelque chose de nouveau n'a jamais été quelque chose de bien facile. Je fini donc par hocher positivement la tête, même si je sais que ça sera compliqué pour la suite des choses. J'ignore vraiment jusqu'où il a été, dans son apprentissage. J'ai déjà été au Canada, quelques jours seulement. J'ai bien essayé de parler français pour que l'on puisse me comprendre, mais dès que j'ai entendu que les gens parlaient anglais naturellement, j'avais tout bonnement tout oublier du français, espérant pouvoir me faire comprendre autrement. Depuis, non, je ne parle pas plus d'une langue. Je parle que quelques mots en français, mais inutile pour moi d'avoir une conversation en cette langue. Donc, je peux très bien comprendre mon ami.

- Tu ... - Et ça bloque. C'est moi qui cherche maintenant. Je sais que l'écriture est certainement pire et qu'en plus, je ne suis pas là pour jouer à ''Crânium'', par exemple. J'ai simplement l'impression de parler à un enfant de trois ans, essayant de ne pas dire des mots trop compliqués ou encore, de ne pas mélanger les pronoms, question de ne pas vouloir le perdre définitivement. Je sais que Jung est venu aux Etats-Unis dans l'espoir de percer par ici aussi, et il y arrive à merveille, mais je sais également que si je suis capable de pouvoir l'aider à avancer plus vite, ce dernier m'en sera reconnaissant. Et moi, je pourrai ajouter un plus joli sourire lorsque je parlerai de toute cette histoire aux autres, comme à Lucy. - Tu as appris quoi au juste, depuis que tu es ici ? Qu'est-ce qui est différend d'ici, que tu n'as pas en Corée ? - Je n'ose même pas imaginer ce que les gens ont pu lui dire sur les Etats-Unis, depuis qu'il est dans ce coin. Bien des gens ont des préjugés sur les autres pays ou continent. Comme en France, la baguette sous le bras. Le Québec, les caribous qui se promènent en pleine rue. Je suis bien curieux de savoir ce que les gens de son pays peuvent penser de nous. Mais j'ignore même si Jung a compris pleinement le sens de ma question.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mar 3 Juil 2018 - 5:57


LANGUAGE COURSES

Tu te sentais vraiment mal pour Thomas, vraiment. Tu avais toujours su que tu étais probablement un cas désespéré, mais tu n’avais jamais baissé les bras devant l’idée d’apprendre à parler anglais. Tu savais que plus tu commençais tard, plus c’était difficile aussi de faire rentrer une nouvelle matière au complet dans ton cerveau qui était déjà pas mal remplis avec des tonnes de principes de musique, de dizaines de chorégraphies complexes que tu devais sauvegarder très précieusement pour ne pas les oublier en concert, sans compter les paroles de tes chansons que tu avais déjà écrites et les idées pour les prochaines chansons à venir. Essayer de faire entrer encore plus de blabla dans ta petite tête était presque mission impossible, mais tu compensait pour ta lenteur avec ton extrême enthousiasme. Tu avais tellement pleins de  choses à dire, plein d’histoire à raconter. Tu te donnais des airs un peu niais en public, mais au fond, tu restais quand même quelqu’un de très intelligent avec énormément d’opinion sur le monde qui t’entourait. Tu étais prêt à changer le monde avec ta musique s’il le fallait et tu espérais tellement que malgré la barrière du langage, les gens que tu cotoyais tous les jours pouvaient comprendre à quel point tu leur souhaitais que le meilleur au monde et que tu espérais sincèrement que tu leur apportais un peu de soleil dans leur vie lorsque tu passais du temps avec eux. On ne t’appelait certainement pas le sunshine de ton groupe pour rien.

Tu commences à voir qu’il en arraches déjà, cherchant clairement quels mots te dire et comment les dire. Tu as un peu l’impression d’être un enfant et ça t’énerves, mais tu n’es pas fâché contre Thomas, au contraire. Tu vois bien qu’il fait du mieux qu’il peut, t’es énervé contre toi-même, énervé de ne jamais avoir pris au sérieux l’apprentissage d’une langue plus universelle - tu connais le japonais, mais en dehors de l’Asie, ça ne t’aideras pas vraiment. Tu t’en veux d’avoir rit de Namjoon pendant toutes ces années lorsqu’il vous forçait à apprendre plus que deux mots collés en anglais. Tu t’en veux parce que tu as été stupide, et maintenant tu en paies le prix. Tu te forces pour écouter sa question très attentivement, tentant de décortiquer chacune des syllabes qu’il dit et de rattacher les mots ensemble pour comprendre le sens de sa question. C’est bien que tu aies assisté à autant d’entrevues anglophones depuis que toi et ton groupe vous avez réussit à percer aux US, les mots sont souvent les mêmes et les questions ont souvent le même sens. Tu penses avoir bien compris, alors tu tentes une réponse. Si ce n’était pas ce à quoi il s’attendait, tant pis. « OH. Je connais les bases! A, B, C, D, E, F, G! » Tu te mets à chanter l’alphabet avec un énorme sourire au visage, sachant très bien qu’il ne veut pas entendre comment tu peux rivaliser un enfant de maternelle avec ton cerveau, mais plutôt un indicatif de ce que tu connais du pays et de comment tu te repères dans ce nouvel endroit. C’est vrai que c’est un assez gros clash des cultures quand tu y penses, mais ce n’est pas si mal. « Je sais… comment commander de la nourriture. Et saluer les fans. Aussi quelques phrases… apprises par coeur par notre leader. Je comprends ce que je dis mais… pas comment et pourquoi. » Tu essaies d’être plus sérieux pour un instant, tes pieds collés l’un contre l’autre, tu poses tes mains sur tes chevilles et tu fais sautiller tes genoux un peu.

LA est très semblable à Séoul. Grosse ville, beaucoup de gens. Les américains sont très gentils… mais curieux? Ils sont plus.. euhm, moins privé? On est comme…. des aliens!! » Tu t’approches un peu trop le visage de Thomas pour appuyer ton point, une vraie invasion dans sa bulle, avant d’éclater de rire et de reprendre ta place sur le divan en souriant à pleines dents. Faut dire que les marques de respect ne sont pas du tout les mêmes ici, alors quand tu es habitué aux médias coréens qui sont généralement beaucoup moins harcelant que les médias américains, ça te fait un peu peur. Ta technique pour t’en sortir est souvent de faire plus de bruits qu’eux, que ce soit en s'exclamant plus fort que tout le monde, souvent en te mettant à danser ou à mimiquer au milieu de tout le monde et jusqu’à présent, ta technique à toujours bien fonctionné. « J’adore la nourriture ici!! In and out, miam! Je veux essayer toute la nourriture! » Hoseok rime avec bouffe, comme à peu près tous tes bandmates, sauf que plus souvent qu’autrement, vous terminez toujours vos soirées dans un restaurant coréens et ça te rappelles trop la maison. Tu veux la vraie expérience américaine, tant qu’à y avoir posé le pied.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Jeu 12 Juil 2018 - 18:35


LANGUAGE courses

J'en arrache pas. Peut-être un peu, mais j'essaie de choisir les bons mots pour continuer à avancer sur la bonne voie. Je ne veux pas lui raconter des choses, en rire et comprendre par la suite qu'il n'a rien compris. Je veux rire de lui, avec lui. C'est simple, pourtant. « OH. Je connais les bases! A, B, C, D, E, F, G! » Je ne peux m'empêcher de lui sourire, ne sachant pas vraiment ce que l'alphabet vient faire dans la conversation. Je me demande même s'il a compris le sens de ma question. Peut-être pas, vu ce qu'il raconte, surtout en chanson. C'est probablement mieux ainsi pour lui, pour apprendre certaines bases. La musique est son monde comme le mien, le jeu de l'acteur. Les mensonges, faire semblant, toujours montrer son meilleur côté à la caméra, même lorsque la vie n'est pas toujours clémente avec nous. Il arrive des fois que c'est plus simple et d'autre, que c'est beaucoup plus compliqué. Comme présentement. J'hoche la tête pour lui montrer que oui, j'ai bien compris son allusion et que non, je ne veux pas qu'il tente de finir l'alphabet. Il la connait, c'est bien, mais c'est tout. Pas qu'il a une mauvaise voix, bien au contraire, mais les lettres sont amochés, arrachés. Comme si Jung avait une mauvaise rage de dents, quelque chose d'incontrôlable. Je pense soudainement à quelque chose que j'ai mangé hier soir, quelque chose de pas très nourrissant. Quelque chose qui pourra certainement finir par me donner la nausée, comme l'alphabet récité par Jung.

Ah oui, je faire livrer, c'est tout de même la base pour commander. Surtout que depuis quelques temps, on peut le faire par application téléphonique. C'est beaucoup plus simple et j'espère pour Jung qu'il peut comprendre comment le tout fonctionne. Ça serait plus simple pour lui de commander, passé 22 heures, par exemple. Et Jung commence à agir comme un enfant. Honnêtement, je me demande s'il n'a pas besoin de ritalin, s'il est attardé mentalement ou bien, s'il a une crise d'angoisse. Et lorsqu'il s'approche d'un peu trop près de moi, entrant complètement dans mon espace vital, je préfère me reculer légèrement, ne me sentant pas très à l'aise sur le moment. Gentil, il est. Mais complètement pas intéressé, je suis. Je préfère sourire, d'une certaine gêne, lorsque mon ami décide d'éclater de rire. Pourquoi est-il mon ami déjà ? J'ai complètement oublié, je suis perdu là. Pendant un moment, j'ai même l'impression de ne pas saisir ses mots, comme si ce dernier attendait quelque chose de ma part, mais dès qu'il se recule, je respire à nouveau. Ça aussi, c'est déplacé. Jung rime avec déplacé, clairement. - Présentement, c'est pas la nourriture que tu vas essayer, mais de te calmer, d'accord. Apprend à respirer. - Et je parle vite, et je ne fais pas attention à mes paroles pour le coût. J'ai bien l'intention d'imiter quelqu'un qui respire, mais c'est peine perdue, je le sais. J'aimerais bien, mais j'ignore comment Jung pourra se comporter ensuite. Et pour l'instant, ce qui me fait peur, c'est de devoir lui prendre les mains pour le calmer. Car avec son agissement de tout à l'heure, soit d'entrer dans mon monde, je ne veux guère qu'il puisse se faire des accroire. Il est bien gentil, c'est évident. Mais bon.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Lun 16 Juil 2018 - 20:28


LANGUAGE COURSES

Tu ne peux t’empêcher de cacher ta surprise lorsque tu entends le ton de Thomas. Tu réussis à comprendre ce qu’il te dit et ça te choque un peu parce que tu ne t’attendais clairement pas à ce qu’il te réponde de la sorte. Tu sais que ta personnalité est un peu trop à digérer pour certaines personnes des fois, mais c’est plus fort que toi. Ça t’aide à passer au travers des situations plus difficiles que tu arriverais certainement pas à gérer en temps normal, et c’est un peu le cas en ce moment. C’est clairement la honte pour toi d’être là en train de quémander des cours d’anglais afin de pouvoir mieux t’intégrer dans un pays que tu connais à peine. L'ascension de votre carrière t’as clairement pris par surprise et te voilà complètement non préparé à faire face à tes fans internationaux. Du coup, ça te plait pas trop, cette tournure d'événements, mais tu décides de te taire. Tu te tais parce que Thomas est ton aîné et qu’il a beaucoup plus d’expérience que toi dans le showbiz américain et que c’est clairement pas ta place de réagir négativement. Peut-être que si ça avait été ton cadet, tu aurais posé ton pied par terre, tu étais un nounours mais tu n'étais pas du genre à te laisser faire non plus. Sauf que Thomas n'était pas ton cadet et tu n'étais pas chez toi, alors tu décides de te taire et de laisser passer. C’est une mentalité qui vient de chez toi et que t’arrives pas à faire décoller, même si tu as remarqué que cette notion de respect envers les personnes plus âgées que soi est très minime ici. On respecte les vieilles personnes, mais c’est à peu près tout. Ça aussi, ça te choque un peu. C’est un exemple assez flagrant du clash des cultures entre ton pays et les US que tu ne comprends pas encore.

Du coup, tu ne sais pas trop quoi faire. Tes yeux sont probablement ronds comme des pièces de monnaies et tu ne sais pas trop quoi dire de peur d’énerver encore plus Thomas. Du coup, tu te laisses tomber par en arrière, le dos sur le divan, levant les yeux au ciel en poussant un grand soupir. Peut-être que tu es un cas désespéré après tout et que vous arriverez à rien. En même temps, tu n’allais certainement pas réussir à avoir une conversation normale après seulement une journée de pratique, tes attentes étaient peut-être un peu trop élevées. Tu réfléchis à la prochaine étape, à ce que tu devrais dire ou ce que tu devrais faire, et puis finalement, tu réalises que tu n’as pas vraiment le contrôle sur ce qui se passe, alors vaut mieux laisser Thomas prendre les devants avec tout ça. Dans le pire des cas, il te jetteras dehors et tu perdras un ami; ça serait certainement pas la première fois, tu savais que tu étais un cas spécial à gérer. Tu finis par te relever et tu te replaques un sourire dans le visage; s’il pensait que son ton allait faire en sorte que ça allait t’assomer un peu, il te connaissait pas encore assez. ”D’accord, Thomas-ssi.” Tu utilises un suffixe de politesse un peu par réflexe, mais en même temps, ça s’accorde bien avec la situation. Tu aurais pu utiliser hyung - celui qu’on utilise pour désigner un ami plus âgé que soi - mais tu te sens pas très à l’aise de le faire après sa réponse. Autant rester formel pour le moment. ”Je vais suivre ce que tu dis. Je serai sage, promis.” Tu te plaques les mains de chaque côté de ton visage, sur chacune de tes joues et tu lui lances un autre sourire qui montre toutes tes dents en essayant de te donner des airs angéliques.  

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mar 17 Juil 2018 - 4:11


LANGUAGE courses

”D’accord, Thomas-ssi.” Tout, mais pas ça. Ça, ça fait peur, vraiment. Pourquoi n'est-il pas capable de rester tranquille quelques minutes, respirer normalement et prendre le temps de se poser ? Ce serait tellement plus simple pour lui, pour moi et pour tout son entourage, j'en suis persuadé. Il aurait certainement plus de facilité à s'adapter et à se faire des amis. Respirer, c'est bon pour le moral, ça aide également à garder sa tête sur les épaules. J'ignore présentement comment se sent Jung face à mes mots car ce dernier n'avait pas l'air enchanté d'arrêter de faire le pitre. Peut-être le fait-il en compagnie de sa ''clique'', étant le bouffon du groupe, mais pas avec moi. J'ai l'impression de tourner en rond avec lui, de ne rien lui apprendre. Dès que je sens que quelque chose fonctionne, son agissement me faire soudainement croire le contraire. Plus j'avance, plus j'ai l'impression de reculer avec lui. On apprend à pas de tortue, tranquillement, mais pas surement. Je sais qu'il est encore tôt, ce qui me fait soupirer. Inutile de le mettre à la porte, faillant un coup de fatigue ou une nuit beaucoup trop chargée. Je lui ai dit que j'aurais ma journée au complet, que je pourrai l'aider à revoir son anglais, quelques partitions pour des musiques et ainsi de suite. Une journée trop remplie, mais avec Jung. Et je désespère, c'est juste pas possible.

Il y a sage et se comporter comme un attardé mental, avec une défiance frôlant la catastrophe, comme présentement. Je suis simplement heureux que personne ne soit à la villa, que mes colocataires soient tous trop occupés pour s'occuper de ma personne. Comme ça, personne ne peut voir Jung et ses problèmes de comportement. Personne ne peut voir Jung et sa maladresse en écorchant chaque mot qui traverse ses lèvres. Les choses ne vont pas en s'améliorant, et j'ai peur pour la suite. Lui qui voulait apprendre, c'est dommage car présentement, je ne suis pas d'un grand aide non plus. Je parle vite, on dirait presque que je cherche une manière de me venger pour quelque chose que même moi, je ne peux définir. Comme si je cherchais à le nuire et non à le faire avancer. Méchant, trop. ”Je vais suivre ce que tu dis. Je serai sage, promis.” Et il recommence. Si Jung essaie d'être calme, posé et tranquille, il a encore raté son coup. Je pose un regard sur lui, hochant la tête de gauche à droite, assez rapidement, espérant qu'il puisse comprendre que c'est non. Non tout court. Pourquoi ais-je l'impression d'essayer de faire comprendre quelque chose à un enfant de trois ans ? J'imagine même qu'un enfant de cet âge pourrait comprendre que trop, c'est trop. Peut-être attend t-il quelque chose de ma part, quelque chose qui pourrait le faire arrêter et surtout, le calmer ? Un geste, un mot, quelque chose qui pourrait lui faire comprendre qu'il va trop loin ? Sans crier gare, je finis par rétrécir l'espace entre nous, avant de l'embrasser, directement sur les lèvres. Au diable ce qu'il pourra penser de mon agissement.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mar 17 Juil 2018 - 23:12


LANGUAGE COURSES

Dire que tu t’attendais à la réaction de Thomas aurait été un euphémisme. Tout d’un coup, tu étais vraiment confus parce que tu avais pensé bien faire en décidant de ne pas répliquer, premièrement. Tu savais que tu avais une personnalité forte, voir même dérangeante et tu n’avais pas vraiment réalisé que ça avait pu mettre Thomas en colère. Du coup, tu avais également pensé bien faire en le laissant prendre les devants, lui laissant toute la place pour gérer la situation comme il le voulait bien, tout en ne perdant pas ton optimisme et ton sourire. C’était une bonne chose, non? Du moins, c’est ce que tu pensais jusqu’à temps que tu le vois commencer à s’énerver encore plus, comme si chacun de tes faits et gestes le mettait en colère tout d’un coup. À vrai dire, tu commençais vraiment à être confus par sa façon d’agir. Après tout, c’était bien lui qui avait offert de t’inviter chez lui et de t’aider un peu, alors pourquoi est-ce que tout d’un coup tu avais l’impression qu’il était à un cheveux de te jeter dehors avec un bon coup de pied au derrière en prime. Oui, votre journée allait probablement être fortement chargée, mais de là à commencer à perdre espoir tout de suite? C’était très certainement une exagération.

T’as beau essayer d’être adorable, de sourire et de montrer de la volonté, clairement c’est pas assez pour lui. Tu n’arrives plus du tout à suivre ce qu’il dit tellement il parle vite et ses gestes ne dégagent que de la négativité envers toi, gestes qui commencent sérieusement à te mettre mal à l’aise. Tu as peut-être de la difficulté à saisir l’anglais, mais s’il y a bien quelque chose que tu connais bien, c’est le langage corporel. Et celui de Thomas ne dégage rien de bon. Néanmoins, tu étais bien loin de t’attendre à la suite et alors qu’il te fait rapidement signe de la tête en voulant dire non, tu as à peine le temps de réagir avant qu’il s’avance rapidement vers toi pour coller les lèvres sur les tiennes. Tu sens tout ton corps se raidir d’un coup sec sous la surprise et tes yeux sont  grands ouverts; y’a rien de romantique en ce moment. Tu comprends pas vraiment le comment du pourquoi, et pourtant, il est bien là, en train de t’embrasser. Non pas que ça te choques, parce que c’est pas vraiment la première fois que tu embrasses un garçon et ça ne t’as jamais vraiment dérangé non plus, mais dans l’évolution de la suite des évènements, c’était clairement pas la réaction que tu avais anticipé. Tu finis par te calmer un peu et tu ne le repousses pas. Peu importe ses raisons, tu t’attendais décidément à une explication par la suite, mais tu n’allais très certainement pas essayer de le fâcher encore plus en le repoussant. Et puis, c’est pas désagréable si tu oublies le fait que tu avais l’impression qu’il allait t’étriper sur place quelques secondes plus tôt. Tu finis par fermer tes yeux et tu te laisses emporter, mais tu ne pousses pas non plus. Tu le laisses guider jusqu’à ce qu’il se détache de toi, et c’est à ce moment que tes yeux se posent dans les siens. T’as les sourcils froncés et le regard pleins de questions. ”Neo mwohanya?” (“mais qu’est-ce que tu fais?”) Du coup, t’en oublies ton anglais tellement tu es encore un peu surpris. Tu parles beaucoup moins fort, et malgré la connotation négative de tes mots, ton ton est bien loin d’être fâché. T’es confus, simplement. Tu réalises que contrairement à toi, Thomas ne comprends pas le coréen et tu te reprends, mais tu cherches sacrément tes mots tout d’un coup.

”Euhm. Yeah. Okay… Je. Quoi?” Ça doit être la phrase anglais qui fait le moins de sens de l’histoire de l’humanité, mais ta grammaire vient de prendre le bord dans la partie qui fonctionne encore correctement dans ton cerveau. Tu te demandes s’il a fait ça que parce qu’il était à court d’idée pour te dire de la fermer, ou bien s’il a des raisons personnelles que tu veux peut-être - ou pas - savoir. Clairement, c'était pas du tout à ce que tu t'attendais quand Thomas t'avais proposé de suivre des cours de langues avec lui.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Ven 20 Juil 2018 - 3:47


LANGUAGE courses

”Neo mwohanya?” Je reste là, à le regarder. Je comprend rien à ce qu'il raconte et pourtant, je sais ce que ses mots veulent dire. Il est surpris de mon agissement et je le comprend. J'aurais parfaitement fait la même chose. Jung continue de me regarder tandis que moi, je trouve de plus en plus intéressant le mur à ses côtés. Je cherche une manière de me sauver, de trouver un échappatoire mais rien ne vient. J'ai beau chercher et ma tête est complètement vide. Avec un peu de chance, je vais pouvoir feindre l'histoire du gars qui ne comprend pas le coréen, qui désire uniquement comprendre ce qui se passe et qu'au final, décide de changer de sujet, puisqu'il ne comprend rien. ”Euhm. Yeah. Okay… Je. Quoi?” Et là, puisque c'est anglais, je ne peux m'en tirer. Tranquillement, je me mords la lèvre inférieur, je plisse le nez, je cherche une manière de me sauver, d'inventer une histoire et de tenir mon bout. Mais comment ? Quoi inventer aussi ? Que je n'avais pas mes lunettes sur le bout du nez et que je l'ai pris pour quelqu'un d'autre ? Je porte pas de lunettes. Lui dire que je me suis enfargé dans son sourire ? Non merci, pas certain que ça pourrait m'aider à m'en sortir.

Je fini par reporter mon attention sur Jung, sans même lui sourire. Ce sourire, il n'existera plus jamais entre nous et je le sais. Comme celui qui m'a offert quelques secondes avant que je ne commette l'irréparable. - Laisse tomber. - Cette fois-ci, j'ai bien appuyé sur les mots, ne voulant rien mettre au hasard ou dans l'ambigu. J'ignore comment m'en sortir, moi qui a toujours pensé certaine chose sur mon cas, comme que cette stupide aventure avec un acteur bien connu, n'était que passagère. Enfin, c'est ce que je pensais ... Mais à la place, je viens de créer un plus gros malaise autour de moi et surtout, un point noir dans mon esprit.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Ven 20 Juil 2018 - 5:40


LANGUAGE COURSES

Tu vois le regard de Thomas qui s’échappe du tiens et tu réalises que peut-être que les explications que tu attends ne viendront pas aussi facilement que tu ne le pensais. Peut-être que finalement, c’était beaucoup plus compliqué que ce que tu ne le croyais dans sa tête et tu aurais aimé être en mesure de comprendre ce qui se passait à l’instant, histoire de savoir comment réagir. Clairement, tout ça était une accumulation de beaucoup de sentiments que tu ne comprenais pas et que peut-être que même Thomas ne comprenait pas. Et puis il te dit de laisser tomber, très clairement, trop clairement, car il veut exactement que tu comprennes ce qu’il veut dire. Et tu comprends très bien, car c’est exactement à ce moment que ton regard tombe et que tu réalises que tu avais peut-être raison. Juste à voir comment il réagit, comment son visage se tord à essayer de trouver quoi dire, tu réalises l’ampleur du malaise qui vient de s’installer entre vous deux et ça te peine grandement. Pourtant, tu ne lui en veux pas d’avoir agit ainsi, au contraire. Tu comprends, tu comprends beaucoup plus qu’il ne le pense. ”Hey.” Tu avances une main vers lui, sans le toucher. Tu ne veux pas le brusquer, mais en même temps, tu veux lui montrer que tu es bien loin de lui en vouloir, encore moins d’être fâché. Ça te rassures de voir qu’il est beaucoup moins agressif avec toi aussi maintenant, ça te donneras peut-être une chance de t’expliquer et peut-être une chance pour lui de le faire aussi. ”Ça me déranges pas… pas du tout.”

Tu ne sais pas du tout s’il passe par les mêmes embûches que toi, mais tu te rappelles très bien avoir été dans une situation semblable il y avait quelques années. Tu te cherchais encore, tu avais des réactions et des sentiments que tu ne comprenais pas trop. Heureusement pour toi, tu avais un entourage qui t’avait tellement bien supporté - même si ta famille avait eu un peu de difficulté, ta grande soeur et tes bandmates t'avaient épaulé et tu avais fini par accepter qui tu étais. Aujourd’hui encore, c’était une bataille qui n’était pas tout à fait gagnée, mais considérant les droits LGBTQ dans ton pays, tu ne te sentais certainement pas à l’aise de t’afficher sur ton orientation sexuelle. Du coup, tu ne veux pas t’imposer à Thomas non plus. Tu ignores s’il avait agit ainsi sur le coup de l’émotion - peu importe ce qu’elle était - ou bien si c’était issu d’un raisonnement plus réfléchi. Mais tu voulais qu’il saches qu’il n’y avait pas de malaises, et que tu étais peut-être un peu mieux placé qu’il ne le pensais pour être empathique envers lui, si besoin était. Malheureusement, les mots te manquent et tu as peur de ne pas être capable de t’expliquer comme tu le voudrais. Tu maudit intérieurement la barrière de la langue qui te bloque énormément en ce moment. ”Je peux comprendre.” Tu poses ta main sur ta poitrine et tu te penches vers l’avant pour essayer de rattraper son regard qui te fuis. Dès que tes yeux bruns réussissent à croiser les siens, tu lui souris un peu. Un sourire sincère cette fois, rien d’exagéré, juste le coin de tes lèvres qui se soulèvent un peu. ”On peut… retenter, si tu veux?” T’es pas contre l’idée après tout, c’était bien loin d’être désagréable et puis, tu n’avais pas eu l’occasion de bouger tellement tu avais été pris sous le coup de la surprise. Tu hausses les épaules un peu, t’essaies de détendre l’atmosphère parce que clairement y’a pas de quoi en faire un plat, du moins, tu ne trouves rien de ce qui se produit en ce moment dramatique.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Dim 22 Juil 2018 - 7:46


LANGUAGE courses

Laisse tomber, c'est pourtant simple. Deux petits mots, quelque chose de pourtant si simple. Dans ma tête, c'est simple, très simple même. Y'a rien qui peut remplacer ces deux mots, rien qui peut porter à confusion. Et pourtant, dès que Jung ouvre la bouche, j'ai l'impression que je n'ai pas été assez clair. C'est vague dans mon esprit, je me demande même si j'ai bien expliquer ou bien, si j'ai gardé le silence. Si c'est le cas, ça pourrait aider car si j'ai vraiment ouvert la bouche et que je me suis exprimé, Jung ne comprend rien. Moi qui ai pris le temps de choisir mes mots, de ne rien laisser au hasard, de bien articuler pour une fois, je me retrouve pris à la gorge, encore une fois. Je fini par poser un regard sur mon ami, ne sachant pas trop quoi ajouter de plus, de manière à ce qu'il puisse comprendre qu'il devrait oublier le geste que je viens de poser. Dans ma tête, il n'y a rien de clair en ce moment, uniquement les mots que je lui ai dit, en rappel, toujours. Et ce sentiment grandissement qui me rappel que j'ai mal agis, que je n'aurais jamais du agir de cette façon envers lui, surtout ne pouvant pas lui donner d'explication. J'ai agis par instinct mais également par curiosité. J'imagine que c'est ainsi avec tout le monde, rien de spécial dans ce sens. Juste que dans mon cas, il ne s'agit pas d'une première fois, quelque chose d'anodin. Je sais très bien ce que je fais, je ne peux simplement pas mettre de mots sur mon agissement, sur mes pensées non plus. Ce n'est pas si simple, c'est beaucoup plus compliqué qu'il n'y parait.

Pourtant, Jung a l'air de bien le prendre, pour quelqu'un qui n'avait pas l'air d'apprécier au départ. Je l'ai peut-être pris par surprise, peut-être aurais-je du l'avertir avant ? Il est vrai que depuis le début de la soirée, je ne lui ai lancé aucune corde, je ne lui ai jamais parlé d'amour ou encore, de quelque chose qui pourrait avoir lieu entre nous. Aucune supposition, aucun petit sourire en coin, pas de clin d'oeil, pas d'allusion non plus. Rien, point mort. Mon agissement, il ne l'a certainement pas vu venir et pourtant, il est bien là, j'ai bien l'air d'un con présentement, assis à ses côtés, à attendre la suite. Et même si au départ, j'aurais cru à des remontrances de sa part et des problèmes, il n'y en ai rien. Il reste tranquille, il parle lentement, comme s'il essayait de m'expliquer quelque chose, à sa façon. Si ce n'est pas avec des mots, il s'agit de geste, pour appuyer ce qu'il essaie de me faire comprendre. À vrai dire, j'ai tout compris. Tout est bon entre nous, il n'y a pas de mal à se faire. Mais comment peut-il être aussi calme, lui, qui, d'habitude, n'est pas capable de rester en place ? J'y comprend rien, à vrai dire. Jung vient de me perdre complètement. Je recommence à regarder le mur derrière lui, cherchant quelque chose à ajouter mais rien ne vient. ”On peut… retenter, si tu veux?” Et Jung vient clairement de rajouter un truc dans le malaise là. Mon regard se redirige vers Jung, je ne sais quoi dire. Est-ce une manière déguisé de me dire que tout est correct, mais il cherche encore ses mots ? Je l'ignore et vraiment, je n'ose pas imaginer le contraire. - Je comprend pas là. - Je préfère jouer safe avec lui, restant en retrait un peu, ne bougeant plus. Peur de me tromper mais en même temps, l'esprit ailleurs.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mar 24 Juil 2018 - 5:16


LANGUAGE COURSES

Toi qui t’attendais à des explications plus tôt, tu avais fini par accepter qu’elles n’allaient peut-être jamais venir. Tu comprenais que c’était peut-être une situation trop difficile à expliquer, quelque chose qu’il ne voulait pas nécessairement expliquer non plus et puis bon, ça t’allait un peu comme ça. Tu ne pouvais certainement rien forcer, même si la situation te rendait plus que confus maintenant. Toi qui pensais ne pas trop te faire rejeter en essayant de lui montrer que ça ne t’avait pas du tout dérangé - au contraire même - qu’il t’embrasses, tu trouvais quand même que ça sortait de nulle part un peu. En fait, pas juste un peu quand tu y pensais. T’avais l’impression de te retrouver dans un roller-coaster d’émotions et dieu seul savait à quel point toi et les montagnes russes en général, ça ne faisait jamais très bon ménage, autant figurativement que dans la réalité. T’essayais d’additionner les variantes dans ta tête, comprendre si y’avait pas des signes que tu aurais pu manquer, voir même ne pas comprendre du tout la vraie raison pour laquelle Thomas t’avait invité chez lui, mais tu voyais pas. Tu avais de la difficulté à comprendre l’anglais, mais t’étais pas attardé non plus. Tu savais très bien saisir le feeling d’une situation, et ce qui se passait en ce moment avait clairement pas la même ambiance que celle qui s’était installée lorsque tu étais arrivée. Tu aurais bien aimé comprendre le comment du pourquoi, mais tu commençais vraiment à penser que c’était une bataille que tu allais devoir laisser tomber. Bon tant pis, c’est pas comme si c’était vraiment la fin du monde pour toi de toute façon, tu ne t’attendais pas vraiment à rien, alors autant voir comment ça allait évoluer sur le moment.

Du coup, t’avais clairement envie de réessayer. C’était pas un sentiment désagréable que t’avais ressenti quand Thomas t’avait embrassé, si tu oubliais l’effet de surprise qui t’avait totalement déconcerté et qui t’avait un peu sorti du moment. Du coup, t’avais pensé que si tu refaisais le premier pas vers Thomas, que ça serait plus facile. Encore une fois, tu t’étais sérieusement trompé et il te disait maintenant qu’il ne comprenait pas. Tu dois te retenir très fort pour ne pas rouler des yeux, parce que tu peux pas vraiment faire plus clair que ce que tu essaies de faire en ce moment. Tu vas pas commencer à lui faire un dessin non plus, c’est lui qui parles anglais, c’est lui qui devrait être capable de te comprendre et pas le contraire. Tu peux pas t’empêcher de sourire un peu parce que quand tu y penses bien, votre manque de communication est quand même un peu drôle. « Écoutes. Tu m”as… surpris! Ouais, surpris. » T’essaies de rester calme, même si tu cherches encore un peu tes mots, mais c’est surtout que t’essaie de t’exprimer correctement et faire une phrase qui ne mélangera pas Thomas encore plus. « Ça veut pas dire que c’était pas bien » Tu hausses encore un peu les épaules, pour toi c’est vraiment pas si grave que ça. De toute façon, c’est pas comme si tu t’attendais à quelque chose de la part de Thomas à ce niveau-là, parce que t’as jamais vraiment joué dans les histoires de sentiments et tout. C’est peut-être toi qui est un peu mésadapté de ce côté là aussi, mais ça, c’est une histoire pour un autre moment, clairement. Du coup, t’es toujours pas certain s’il va comprendre ou tu veux en venir avec ça, alors tu décides de prendre les choses en main. T’espères vraiment qu’il ne réagira pas de la même façon que toi, sinon ça va être retour au point de départ, mais tu finis par t’approcher doucement de Thomas, ton regard tenant le sien pour quelques secondes, avant de te pencher vers l’avant et à ton tour poser tes lèvres sur les siennes.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mer 25 Juil 2018 - 17:19


LANGUAGE courses

Les choses ne pourraient pas aller en pire, je le sais. Au départ, j'avais hésité sur un comportement à adopter, je vois clairement que ce n'est pas le cas avec Jung. Il parait serein, à l'aise avec mon agissement passé, comme si tout était normal, comme si le fait de l'embrasser était quelque chose de positif en soit. C'est clairement pas le cas dans ma tête en ce moment. Je ne sais pourquoi j'ai agis de la sorte. Peut-être pour qu'il puisse arrêter de se moquer, de parler, d'agir comme un enfant. Mais pour l'instant, c'est plutôt moi qui joue à l'enfant, à tourner en rond, lui expliquant que je n'ai aucune idée de ce qu'il veut parler, tandis que c'est moi qui tente le diable depuis les dernières secondes. Je sais bien ce que dois se dire Jung en ce moment. C'est moi qui l'ai invité chez moi. C'est également moi qui a choisi la journée, à savoir une où j'étais certain d'être seul à la villa. C'est également moi qui est choisi l'activité, l'endroit, le moment et les gestes qui se passent entre nous depuis peu. Je me sens mal, j'ai un peu de difficulté à respirer, je ne me sens plus à l'aise dans ma propre maison, dans mon propre salon. Si je pourrais, j'irais me cacher dans un coin, en boule, dans l'attente de voir partir Jung.

Ce dernier continue de parler, comme si tout allait bien, comme si la terre était toujours en harmonie avec l'être humain. « Ça veut pas dire que c’était pas bien » Et c'est là que je dois lui dire que tout est bien, que je me sens bien et qu'on va en rester là tout les deux ? Dois-je m'excuser ? Lui dire que ce n'était pas voulu, que je me suis trompé, que mon coeur appartient à quelqu'un d'autre, que lorsque je ferme les yeux je regrette mon agissement ? Que la vie est belle tout de même, que la vie continue, que je n'ai pas l'intention de recommencer, que lorsqu'il vient de m'embrasser à nouveau, mon coeur s'enflamme ? Dans la première seconde, je reste surpris, avant de presser mes lèvres plus directement sur les siennes. C'est pas la première fois que quelque chose de semblable arrive dans mon cas et à voir l'agissement de Jung, je pourrais presque dire que je ne suis pas le seul, à voir comment les choses s'en vont entre nous. Ma main fini par agripper la taille de Jung, l'obligeant à s'approcher de moi, en ne quittant aucunement ce que nous étions entrain de faire, prolongeant même cette ''sage'' décision.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Jeu 26 Juil 2018 - 6:14


LANGUAGE COURSES

Ça faisait bien longtemps que tu avais appris à accepter les choses comme elles se présentaient, surtout niveau relationnel. Tu avais été chanceux, dans un sens. Vous aviez toujours eu la liberté de faire un peu de ce que vous vouliez niveau relation personnelles, votre agence vous laisser une liberté que beaucoup d’autres groupes d’idols n’avait pas accès. Tu connaissais beaucoup de tes collègues qui étaient encore sous une interdiction de dating et ce malgré leur succès, sans compter tes amis qui avaient été victimes de plus d’un scandale juste pour avoir été aperçu avec un ou une compagne. De ton côté, même si vous pouviez vraiment faire ce que vous vouliez, tu ne t’étais jamais vraiment cassé la tête à essayer de trouver le grand amour. Ça t’avait prit beaucoup de temps essayer de te trouver toi-même, alors t’avais certainement pas besoin de commencer à chercher quelqu’un d’autre en plus. Du coup, ça t'avait permis de prendre ton temps et de te découvrir à travers tes expériences. Avec le temps, tu avais aussi compris que tu n’étais peut-être pas fait pour avoir une relation sérieuse, que ta carrière était ta priorité et que l’idée simple d’être en couple te terrifiait terriblement. Tu n’avais jamais eu de relation sérieuse et ça t’arrangeait un peu, mais d’un autre côté, tu le voyais bien qu’il te manquait cette partie dans ton expérience de vie et tu te demandais toujours un peu ce que ça faisait d’être en couple. Tu voulais pas être le petit playboy de la kpop non plus et tu voulais pas courir après n’importe qui et te faire une réputation qui te ressemblait pas. T’étais pas un salaud et t’étais pas un profiteur, alors t'essayais toujours de mettre les choses au clair avant de t’avancer dans quelque chose.

Avec Thomas c’était différent. Différent parce que t’étais incapable de t’exprimer sur les choses simples de la vie, alors essayer d’expliquer comment tu te sentais dans tout ça, tes sentiments et surtout le pourquoi, c’était encore pire. Alors lorsqu’il t’avait embrassé, la seule façon que tu avais trouvé de lui faire comprendre que ca t’avait bien plu avait été de lui relancer la balle en faisant la même chose. Tu avais encore des dizaines de questions qui te passaient par la tête et t’étais bien loin d’y voir plus clair, mais en même temps, tu pouvais pas vraiment ignorer le saut que ton estomac avait fait lorsqu’il ne t’avait pas repoussé, t’agrippant par la taille pour te rapprocher encore plus de lui. Le fait qu’il ne te repousses pas est une chose. Le fait qu’il décide volontairement de ne pas t’arrêter dans ce que vous faites et de lui-même prendre l’initiative de vous rapprocher encore plus en est une autre. T’as l’impression qu’un choc électrique au complet vient de te traverser le corps et tu peux plus retenir tes mains qui s’accrochent immédiatement au corps de Thomas en réponse à son geste et tu attrapes sa nuque d’une main et sa taille de l’autre, le rapprochant le plus possible de toi considérant la position dans laquelle vous êtes, assis un en face de l’autre sur le canapé, essayant de balancer ton équilibre sur tes genoux pour ne pas lui tomber dessus. Tu renforces l’intensité de votre baiser jusqu’à ce que la tête commence à te tourner, jusqu’à ce que le manque d’air se fasse sentir et que tu dois rompre le contact à contre-coeur. Malgré ta respiration haletante, tu gardes tes lèvres collées sur celles de Thomas, comme si tu avais qu’à la seconde ou tu les lacherais complètement, tu ne les ressentirait plus jamais sur le tiennes. Tu colles ton front sur le sien et tu gardes les yeux fermés parce que t’as peur de le regarder droit dans les yeux maintenant, peur de voir son expression et d’être capable de lire dans son visage ce qu’il pense de toi après tout ça.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Ven 27 Juil 2018 - 6:12


LANGUAGE courses

En si peu de temps, tout peu changer. On se choisi des rôles, on discute un peu et au final, c'est clairement pas ce qui arrive entre les perso choisis. On pense avoir une bonne idée de base, on essaie. Et on voit qu'on se trompe, ça fini par être du n'importe quoi et au final, on laisse entrer la magie en action. Je crois que c'est ce qui arrive présentement. À la base, ce n'était qu'un simple cours pour l'aider et maintenant, on avait clairement dépassé les bornes. Pour ma part, c'était clair, il n'y avait aucun attachement de ma part à Jung. Par contre, j'allais devoir l'expliquer à mon coeur et à ma tête aussi. Bien des fois, ces deux derniers n'étaient pas aligné et pourtant, en ce moment même, tandis que Jung prolongeait gravement le rapprochement, c'était bien le cas. Les deux bien d'accord pour l'agissement a employer, sur la suite des événements. Peut-être était-ce moi qui ne souhaitait pas le voir, qui refusait de voir ce qui était entrain de se passer. Tout allait trop vite et je n'avais qu'une envie, soit celle de voir le temps s'arrêter complètement et comprendre que rien n'allait glisser entre mes mains. Mais lui, que voulait-il réellement ? Ne souhaitant pas l'obliger à quoi que ce soit, je savais bien que des explications allaient avoir lieu, mais également, une simple question de ma part. Pour être fixé sur lui, ses intentions, ses gestes mais également pour qu'il puisse être en accord avec sa tête.

Ne voulant pas lui faire peur, lorsqu'il a décidé de mettre un terme à notre échange, je n'ai plus rien forcé. Jung colla son front au mien, me laissant respirer quelques secondes, avant d'ouvrir les yeux. Lui, il les gardaient fermé, peut-être par gêne, honte ou peu importe. Tout en me mordant légèrement la lèvre inférieur, je réfléchi à la vitesse de l'éclair, cherchant quelque chose de précis à dire, quelque chose qui ne pourrait pas porter à confusion et, par la même occasion, que Jung puisse comprendre. - Tu veux que je t'apprennes de nouveaux mots en anglais ou bien, tu préfères m'apprendre quelque chose d'autre ? - Un léger sourire s'affiche sur mes lèvres, ma voix est douce, comme un murmure.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Ven 27 Juil 2018 - 19:35


LANGUAGE COURSES

La vitesse à laquelle les choses avaient évolués entre toi et Thomas était très rapide, rapide à un point où quand tu commençais à y penser un peu plus, ça te donnait un petit peu trop le tourni. Ce n’était certainement pas la première fois que tu te lançais dans ce genre de situations avec quelqu’un, surtout considérant que tu refusais toute sortes d’attachement, les relations basées sur l’attirance physique seulement était pas mal tout ce que tu avais connu depuis le temps et ça t’allait bien comme ça. Toutefois, d’habitude, tu essayais de ne pas trop mélanger amitié avec tout ça, de peur que ça rende les choses un peu plus compliquées. Jusqu’à aujourd’hui, tu t’en étais toujours bien sorti, mais tu avais cette impression que même si tout ce qui était en train de se passer en ce moment arrivait de l’accord de toi et Thomas, que ça ne serait certainement pas aussi simple que juste se dire aurevoir après et se revoir après comme si de rien était. Maintenant que tu y pensais bien, tu allais peut-être devoir te trouver un autre professeur d’anglais. Même si les choses en restaient là, c’était quand même assez malaisant. Bien sûr, il y avait toujours l’option de prendre le temps de se parler, de comprendre ce qui était arrivé et se mettre des limites pour éviter de retomber dans un malaise dans le futur, mais tu avais comme cette impression que de t’expliquer avec Thomas n’allait peut-être pas être une tâche facile. Tu allais devoir trouver une façon de bien te faire comprendre avec lui, et vice versa. Engager un traducteur peut-être? Oui bon, clairement c’était pas l’idée du siècle et tu allais devoir te creuser les méninges un petit peu plus que ça.

Malgré tout, t,as encore un peu l’impression de marcher sur des oeufs avec Thomas. T’essaies de calculer chacun de tes gestes parce que t’as l’impression que n’importe quoi de trop brusque pourrait lui faire prendre ses jambes à son cou et s’enfuir avant même que tu puisses réagir. T’oses pas bouger, t’oses pas parler parce que tu ne sais même pas jusqu’où il est prêt à se rendre et s’il ne réalisera pas qu’il regrette à peu près tout ce qui est en train de se passer dans la prochaine seconde. Tu finis par ouvrir les yeux lorsque tu l’entends parler, t’as le temps de le voir se mordre la lèvre inférieure pendant un quart de secondes et ça te tue, direct. Tu te concentres très fort pour l’écouter parler, comprendre chacun des mots qu’il te dit, les mettre ensemble pour faire une phrase. Ça te prends quelques secondes pour bien comprendre ce qu’il dit, surtout qu’il parle tout bas maintenant, mais à la distance que vous avez, ce n’est plus vraiment un problème. Et puis lorsque t’as fini d’assimiler toute l’information, tu ne peux pas t’empêcher de sourire. Tu secoues rapidement la tête de gauche à droite en riant un peu. « Non, non, non. Plus d’anglais. C’est fini pour aujourd’hui. » Tu dis ça parce que clairement ton cerveau sera pas capable de se concentrer à deux places en même temps et si on te demande ton avis, tu préfères de très loin t’occuper à faire autre chose que parler anglais et ce qui se passe entre vous en ce moment te convient amplement. Toutefois, tu n’es pas certain de comprendre le sens de sa deuxième question, mais peu importe c’est clairement l’option que tu choisis. Du coup, ça te donnes le seul signal que t’avais besoin pour reprendre possession des lèvres de Thomas et tu reprends exactement ou vous en étiez quelques minutes plus tôt, t’essayant même à faire chavirer votre poids pour te retrouver par-dessus lui sur le canapé, tes lèvres ne lâchant plus les siennes ne serait-ce même qu’une toute petite seconde.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Sam 28 Juil 2018 - 13:51


LANGUAGE courses

« Non, non, non. Plus d’anglais. C’est fini pour aujourd’hui. » Dois-je lui rappeler que je suis moi-même anglais ? Jung l'a peut-être simplement oublié, comme le fait de sourire comme ça: c'est ce qui a tout fait chavirer, comme le fait qu'il est venu chez moi dans le but d'approfondir son anglais. Et c'est le cas de le dire en ce moment ... Enfin ... J'ai plus les idées claires depuis de nombreuses minutes, je ne vois que ce qui pourrait se passer entre nous, présentement, et ça me fait perdre raison. Je sais que certaines choses ne pourront pas changer et que même si je ferme les yeux très forts, que j'essaie de toute mes forces de penser à autre chose, c'est impossible. Je vois uniquement Jung dans ma tête depuis peu et impossible de voir autre chose. De voir quelqu'un d'autre. Même que pendant qu'il essayait de comprendre mes mots, j'avais posé mes yeux sur une plante un peu plus loin dans la pièce, espérant pouvoir baisser ma tension. Mais tout compte fait, ça n'avait pas aider. Loin de là. J'avais même fini par grimacer un peu, tout en dévisageant la plante en question. Que me voulait-elle, elle ? Hum ?

Mais demander à Jung si nous devions continuer les cours d'anglais ou bien, si ce dernier veut me parler musique, j'ignore si c'est la bonne chose à faire. J'aurais peut-être du lui montrer la sortie, lui dire que rien ne serait possible et de tout oublier, jusqu'à notre rencontre. Car parler de musique avec Jung, risque d'être compliqué. Et continuer quelques cours d'anglais aussi, vu qu'il n'a pas l'air réceptif pour continuer sur cette lancée. Mais lorsqu'il recolle ses lèvres sur les miennes, je comprend immédiatement où mes mots ont été, ce qu'ils ont pu lui mettre en tête et même, ce que j'ai pu déclencher en lui. Volontaire de ma part ? Probablement, qui sait ! Je fini par refermer les yeux, me laissant emporter par le moment quelques instants, avant de comprendre ce que ''mon ami'' est entrain d'essayer de faire, soit de me coucher sur le canapé. Et je le laisse faire complètement, m'installant même plus confortablement, sans toute fois quitter ses lèvres. Dans ma tête, c'est compliqué, à l'extrême même. J'ignore seulement si dans sa tête, à lui, tout est en ordre, s'il comprend exactement l'ampleur de son geste et que placé ainsi, j'ai pas vraiment le choix de faire ce qu'il désire.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Dim 29 Juil 2018 - 1:50


LANGUAGE COURSES

Tu sais pas si tu réagis par instinct en ce moment où bien si t’as volontairement décidé de fermer la partie qui fonctionne normalement de ton cerveau, celle qui te fait réfléchir, celle qui te dit si ton jugement est bon ou non. Parce que lorsque tu y penses, ce que t’es en train de faire en ce moment, c’est clairement pas une bonne idée sur toute la ligne. Et pourtant, quand tu arrêtes d’y penser ne serait-ce que quelques secondes, la seule chose que t’as envie en ce moment, c’est de continuer ton échange avec Thomas et ne pas arrêter tant qu’il ne te dit pas que ça va trop loin. Du coup, tu prends ses gestes comme sa façon à lui de te montrer qu’il pense exactement la même chose que toi, puisque clairement, les échanges verbaux entre vous, c’est pas votre fort. Tu te fies à ce que tu connais le plus finalement, c’est à dire le langage corporel, toi qui étudies ça depuis des années, tu commences à comprendre un peu comment les gestes de quelqu’un peuvent traduire ses pensées. Et pourtant, lorsque tu regardes Thomas agir, il y a cette constante ambiguïté qui te fait douter une seconde, et qui te fait retomber tout de suite après, t'empêchant totalement de prendre une décision que tu pourrais considérer comme sage. Tu oublies complètement que tu étais venu ici pour qu’il t’aide avec ton anglais à la base, vous étiez même sensé regarder un peu de musique ensemble puisqu’il t’avait mentionné qu’il jouait plusieurs instruments et que tu rêvais d’en apprendre un peu plus sur ce qu’il faisait, toi qui ne savait que pianoter sur un synthétiseur à cause de tes programmes de composition. Ça te rappelles que le plan de la journée vient de tomber totalement à l’eau, et tu ne sais pas si c’est une bonne chose ou non.

Malgré tout, malgré toute ta confusion, tu ne t’arrêtes pas parce que tu te laisses guider par l’émotion du moment et ce que tu ressens en ce moment, c’est ce besoin d’être à proximité de lui, le plus proche possible. Tu ignores ce qui as allumé cette flamme en toi, mais elle est beaucoup plus difficile à éteindre que tu ne le pensais. Tu finis par te retrouver dans une position où tu as totalement le contrôle sur la situation et tu ne sais pas si c’est une bonne chose finalement. Soudainement, tes doutes reviennent un à un et ça te fait couper le contact immédiatement. Tu poses tes mains de chaque côté de la tête de Thomas et tu mets ton poids dessus pour ne pas l’écraser. Merci aux trentaines d’heures d’entraînement que tu fais par semaine pour le coup de main. T’arrêtes finalement de fuir son regard et tu le regardes directement dans les yeux, la prunelle foncée des tiens ne lâchant plus les siens du tout. Si vous êtes pour continuer sur cette lancée, t’as besoin d’être capable de tasser tous tes doutes sur le côté et ça y’a que Thomas qui peut te donner ce que tu recherches, ne serait-ce qu’un tout petit mot, t’as pas besoin de rien de compliqué. « Qu’est-ce que tu veux? Là, maintenant. » Tu te forces beaucoup, voir énormément pour te faire comprendre, tu prononces chaque mot en essayant d’étouffer ton accent histoire qu’il te comprenne très bien. Dans la position dans laquelle vous êtes, t’es clairement pas en train de lui demander ce qu’il a envie de manger pour souper. T’attends n’importes quoi, un mot, un signe, peu importe ce qu’il va décider de te donner pour continuer et tu regrettes presque de le faire, parce qu’en ce moment, l’attente te tues. Malgré tout, si vous êtes pour aller plus loin tous les deux, t’as pas envie qu’il y ait une quelconque ambiguïté entre vous deux, du moins pas pour l’instant. Le malaise, vous pouvez le garder pour après.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Dim 29 Juil 2018 - 6:38


LANGUAGE courses

C'est clairement pas une question de position ou encore, de sentiments. Je le connais pas, je sais presque rien de lui et pourtant ... Pourtant, il y a ce petit quelque chose dans ses yeux, ce petit quelque chose lorsqu'il sourit. Ce petit quelque chose que je n'arrive pas à comprendre, ce petit quelque chose qui me dit de foncer, de ne rien laisser derrière, que le hasard n'existe pas non plus. Et que si ce dernier est là pour quelque chose, c'est clairement pas pour rien. Comme en ce moment. D'un simple sourire, il me fait perdre le Nord. Pour la peine, j'aurais besoin d'une boussole. Mais même ça, j'ignore si je serais capable de la lire, tellement j'ai l'esprit mal placé, mal tourné et de ces chaleurs incontrôlable. Surtout depuis que Jung a pris la peine de me coucher sur le canapé, j'ai pas l'impression que tout va bien en ce moment. C'est clairement pas la première fois que je me retrouver coincé ainsi, mais c'est bien la première fois que je me retrouve avec ce genre de doutes en tête. Je me sens mal pour lui, pour moi, pour d'autres personnes aussi. Dès que Jung décide de placer ses deux mains autour de ma tête et de plonger son regard dans le miens, je crains le pire. J'avale ma salive difficilement, je le sens pas trop ... Je n'ose pas lui demander de partir, d'arrêter de me regarder ainsi ou encore, de ne plus jamais me répéter les derniers mots qu'il vient d'employer. C'est une demande ? Un message qu'il essaie de me faire passer ?

« Qu’est-ce que tu veux? Là, maintenant. » Comprendre ce qui se passe, visiblement... Jung me trouble, c'est loin d'être magnifique. J'ai l'impression d'avoir quinze ans, de me retrouver pris au piège dans une drôle d'histoire, de ne pas savoir comment m'en sortir aussi. Mais une question me brûle les lèvres et ce, depuis qu'il a décidé de me poser la sienne. Car oui, visiblement, je le laisse attendre, je ne lui ai pas répondu tout de suite. Et ce n'est pas une question de laisser planer le plaisir car présentement, y'en a aucun. Vraiment. - Et toi ? - Car oui, ça m'intrigue grandement tout ça.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Dim 29 Juil 2018 - 16:16


LANGUAGE COURSES

C’est pas la première fois que tu te retrouves dans une telle situation, tu as ta part de relations qui viennent du passé et que tu préfères ne pas trop te rappeler. Pas qu’elles n’étaient pas importantes ou encore désagréables, mais tu préfères te tenir loin de tout type d’attachement, parce que ça rends les choses beaucoup trop compliquées. Du coup, ça arrive et après tu passes à autre chose; ça toujours été ta façon de fonctionner et c’est bien comme ça puisque ça t’a jamais posé de problèmes par la suite. C’est drôle pourtant comme tu commences à réaliser qu’avec Thomas, peu importe ce qui se passe entre vous, clairement ce ne sera pas la même chose et tu te demandes à quel genre de tempête il va falloir que tu fasses face lorsque vous aurez mis les choses au clair. T’as l’impression d’être dans un jeu de chat et la souris le plus mélangeant de l’histoire de l’humanité et si une seconde t’as l’impression que vous vous comprenez tous les deux, la seconde d’après tu te demandes si ce que tu es en train de faire est la bonne chose où bien si t’es en train de tout foutre en l’air. Considérant à quel point vous avez de la difficulté à vous comprendre, ça ne t’étonnerait même pas et du coup, t’as pas vraiment envie de faire le con pour une erreur de communication. Heureusement que t’es quelqu’un qui est capable de prendre les choses en main dans la vie, sinon vous seriez vraiment pas dans une situation avantageuse pour aucun de vous deux. Du coup, te retrouver comme ça, le regard fixé sur Thomas, ça te permet de reprendre tes esprits tranquillement, histoire de bien mettre les choses au clair avant de continuer quoique ce soit. Déjà que ça sort de nulle part tout ça. Malheureusement pour toi, ta question plane dans le vide et tu te retrouves avec un retour du balancier qui te décourages assez drastiquement. Tu ne peux pas t’empêcher de rire et pencher la tête par en bas, la secouant légèrement, parce que sérieusement, ce garçon va finir par te donner un sérieux cas d’étourdissement. « Aish. Tu me demandes vraiment ça? Pendant qu’on est dans cette position? » Ça te fait rire un peu, mais du coup tu viens à te questionner sérieusement. Il fait ça par exprès? Ou bien est-il vraiment si peu conscient de ce qui est en train de se passer entre vous? Parce que pour un revirement de situation, tu sais pas si ça peut être plus drastique que le vôtre en ce moment.

Tu bouges pas toutefois. Tu bouges pas parce que t’en as pas envie et que lorsque tu continues de le regarder, t’as l’impression que tout ce qui est autour de vous arrêtes de bouger et tu peux vraiment pas te détacher de ses yeux. Pas tant que tu as les idées claires, pas tant que tu sais ce qui en est et surtout ce qui en sera. Tu cherches tes mots, tu ne sais pas quoi dire, quoi faire, comment réagir et encore moins comment anticiper ce que lui fera ensuite. Tout était si simple d’habitude, pourquoi est-ce que tout d’un coup, t’avait l’impression de t’embarquer dans quelque chose de beaucoup plus compliqué que ce à quoi tu étais habitué? « Si je t’embrasses encore, tu me diras oui… ou tu me repousseras cette fois? » Rendu où vous êtes en ce moment, tu doutes fortement qu’il te repousseras puisqu’il ne l’as pas fait depuis plusieurs minutes, même s’il avait eu l’occasion de le faire plusieurs fois, mais tu préfères demander. Parce que vous êtes rendus au point tournant, celui où vous êtes tous les deux clairement conscients de ce qui se passe et y’a une décision qui doit se prendre là maintenant. « Si tu veux pas… on peut arrêter. Je partirai même si ça te met mal à l’aise. » Tu travailles tellement fort, tellement fort pour essayer de faire des phrases qui ont du sens, ton cerveau fonctionne à cent-mille à l’heures et tu espères vraiment que tu fais du sens. Tu te rappelles même pas la dernière fois où tu t’es autant cassé la tête pour une histoire comme celle-là. « Mais si tu veux.. ça. Je dois savoir. Maintenant. » Tu fais aller tes yeux entre vous deux, entre vos deux corps, tu désignes votre position qui est clairement pas très sage, qui en dit beaucoup sur votre situation et tu espères encore une fois que ce sera assez. C’est la dernière ligne que tu lances à l’eau pour voir si ça va mordre.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Lun 30 Juil 2018 - 3:37


LANGUAGE courses

Trop de questions en tête, trop de feeling depuis les derniers instants aussi. Je me perd dans son regard, je manque quelques battements de coeur. J'ai l'impression que tout s'arrête, que le temps tourne en rond, que tout peut exploser entre nous et que soudainement, plus rien n'existe à part nous deux, et cette proximité plus que courte de secondes en secondes. Je sais que si je décide de fermer les yeux une seconde de trop, je ne pourrai me retenir ne reposer ses derniers dans ceux de Jung. Je n'ai jamais cru au coup de foudre de ma vie, avant de rencontrer Hale, la première fois. Mais présentement, c'est pire. Cent-cinquante fois pire que tout le reste. je réalise seulement que les choses sont compliquées présentement et qu'elles le seront encore plus ensuite. Si ensuite il y a. Ma tête me dit non, mais mon coeur est en désaccord. J'ai l'impression que si je ne tente rien, je peu passer devant une belle histoire. Peut-être n'est-ce pas le cas, peut-être je me trompe mais j'espère que ce n'est pas le cas. J'espère grandement ne pas me tromper, j'ai trop risqué pour me coucher en boule et espérer me faire aider d'une autre manière, que quelqu'un puisse me guider et m'expliquer comment agir. Car clairement, ce n'est pas maintenant que quelqu'un pourra me donner conseil. Non, clairement pas.

Les premiers mots d'Hobi, je les comprends parfaitement. Et je me risque à hocher la tête positivement. Oui, j'ai besoin de comprendre si lui, il est à l'aise dans ce qu'il fait et en plus, ça me permet de prendre le temps de respirer encore un peu, de prendre mon mal en patience aussi. Et t'attendre. Une attente longue et inquiétante et encore plus lorsque Jung décide de rire un peu. Alors là, c'est pire que pire. J'ai l'impression de tout perdre, comme si je pouvais avoir le contrôle, il y a peu. Mon regard se perd un moment dans une autre direction que celle de Jung, je cherche mes mots. Une manière pas trop méchante pour lui rappeler que je n'ai pas l'intention de lui sauter dessus, sans avoir son approbation. Et cette approbation, je désire l'avoir, réellement. Je ne suis pas le genre à vouloir tenter le diable et ensuite, tout arrêter. Je ne suis pas celui qui peut promettre des choses et ensuite, tout envoyer valser. Je veux uniquement en être certain et surtout, pouvoir comprendre que tout est normal entre nous deux. Qu'il n'y a aucun problème et qu'il n'y en aura jamais. Je tiens à son amitié tout de même et je sais que c'est absurde. Que si jamais il décide de me renier par la suite, quelque chose se brisera en moi. J'ai l'impression d'avoir trouvé, si peu de temps, un véritable ami et même si la compréhension verbale est difficile entre nous deux depuis le commencement, je vois que lorsque l'on fait attention, nous arrivons à nous comprendre. Ce qui m'aide pour la suite, ce qui m'aide à comprendre ses prochains mots. « Si je t’embrasses encore, tu me diras oui…  » Et j'hoche la tête positivement. « … ou tu me repousseras cette fois? » Et j'hoche la tête négativement. Il est compliqué de parler présentement, j'essaie uniquement de me concentrer sur ce qu'Hobi mentionne, et c'est déjà bien compliqué ainsi. Le cerveau qui fonctionne pour comprendre ses paroles. Le coeur en arrêt pour m'arrêter de le regarder ainsi, de passer de ses yeux à ses lèvres sans arrêt, dans l'espoir de pouvoir me contrôler assez pour terminer la conversation qu'il est entrain de faire seul. Car vraiment, ce n'est pas ma voix que l'on peu entendre présentement, mais bien celle de Jung. « Si tu veux pas… on peut arrêter. Je partirai même si ça te met mal à l’aise. » Et encore une fois, j'hoche négativement la tête, essayant de rester serein, tout en conservant mes yeux dans ceux de Jung, même si c'est de plus en plus compliqué à me contenir. « Mais si tu veux.. ça. Je dois savoir. Maintenant. »

Alors, il est question de ''ça''. Ça ne porte même pas un nom, une sorte de mot fantaisiste ou bien, le nom d'un ship. C'est uniquement ''ça'' ... Je pourrais le pousser, lui dire de s'enlever, lui montrer la porte d'un simple signe de tête. Je pourrais aussi lui dire que j'aimerais discuter, le prendre à part et lui expliquer mes craintes présentes et changeantes sans cesse. Mais à la place, je préfère cent fois reprendre possession de ses lèvres, rendant ce baiser langoureux sans attendre, allant jusqu'à coller mon corps contre le sien, l'obligeant à lâcher prise sur le canapé légèrement. J'ignore jusqu'où Jung ira mais ceci m'importe peu. Tant que ce soit mon prénom qui gardera en mémoire pour la prochaine période, tout m'importe peu.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Lun 30 Juil 2018 - 20:00


LANGUAGE COURSES

Tu arrives à un point où tu ne sais plus quoi penser, comment réagir et surtout, comment prendre la situation en main pour que tu ne te retrouves pas dans un bordel de fou demain. C’est rare que tu penses aux conséquences de tes gestes, surtout dans ta vie sentimentale. La principale raison est que t’en as pas et que t’en a jamais eu, alors ça n’a jamais vraiment été un problème avant. Sauf que maintenant, tu réalises que tu es en train de sérieusement jouer avec le feu avec Thomas, parce que Thomas c’est ton ami, et tu y tiens malgré tout à cette amitié. Tu comprends pas encore comment exactement vous êtes venus à bien vous entendre tous les deux, vous êtes aux opposés complètement lorsque tu compares vos personnalités et vos chemins de vie. En plus, vous peinez à vous comprendre dans la même langue, alors c’était encore plus improbable que vous vous retrouviez bons amis. Et pourtant, vous étiez quand même là tous les deux, malgré tout ce qui vous opposait. C’était peut-être un signe, non? Plus tu y penses et plus ça te donnes mal à la tête, alors t’essaies de faire taire ton cerveau parce qu’il est clairement pas d’aucune aide en ce moment. La seule chose que tu sais, c’est que si t’écoutes ce que tout le reste de ton corps te dit en ce moment, c’est que là, maintenant, Thomas et toi avez débuté quelque chose de beaucoup plus gros que ce vous pensiez, qui dépasse de beaucoup les limites de votre amitié naissante et que même si encore une fois, ta tête te cries de te sortir de ce pétrin, tu t’entêtes à ne pas l’écouter parce que t’as pas l’habitude de prendre des décisions éclairées non plus quant à tes relations personnelles, alors pourquoi commencer à le faire maintenant.

Et malgré tout, malgré tous les bons arguments que tu pourrais sortir pour ne pas continuer ce que vous êtes en train de faire, tu lui poses quand même toutes les questions pour obtenir les réponses dont tu as besoin pour continuer. Tu te rends comptes que plus tu prends le temps d’y penser, plus t’as l’estomac qui à envie de faire des vrilles. Tu te dis qu’en arrêtant d’y penser, ça te lâcheras et pourtant, à chaque fois que Thomas répond à une de tes questions, ça recommence, et ça serre de plus en plus à chaque fois parce que tu comprends exactement où ça va débouler. Tu sais pas si ça te fait peur ou bien si t’es juste nerveux, mais la seule chose que tu sais, c’est que tu es pratiquement content qu’il ne te réponde qu’avec des signes de tête et non pas des mots parce que tu ignores si t’aurais la force de lui répondre sans avoir l’air d’un idiot. T’as utilisé tout le reste de raison que t’avais pour poser ces trois dernières questions là et tu penses plus être capable d’avoir un raisonnement logique à partir de ce moment exact. Pour toi, cet échange est bien assez pour te donner la force et la motivation de continuer et tu te dis que le reste de la discussion pourra bien arriver après. Plus tard. Demain, la semaine prochaine, le mois prochain. Peu importe, tant que c’est pas maintenant.

Ça te rassures de voir que Thomas a l’air de s’enligner sur le même raisonnement que toi, parce que dans le temps de le dire, il t’attire à nouveau vers lui et capture tes lèvres avec les siennes dans un baiser qui était tout sauf timide, bien loin de ceux que vous avez échangés depuis le début. Et c’est à ce moment exact que tu débranches tout; ta tête, ta raison, tes pensées. Tout. Y’a plus rien qui occupe ta tête autre que le sentiment d’avoir Thomas à proximité de toi et ça te fait pratiquement perdre le contrôle. Tu finis par lâcher le canapé et par la force des choses tu te retrouves entièrement collé sur Thomas, tes mains ne savent plus où aller se planter; ses cheveux, sa nuque, sa mâchoire, son dos. La seule chose que tu sais en ce moment, la seule certitude que tu as, c’est qu’il est hors de question que tu ailles nulle part aujourd’hui si Thomas n’est pas avec toi parce que t’es complètement enivré et t’es entêté à ne pas vouloir le lâcher.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Lun 30 Juil 2018 - 21:19


LANGUAGE courses

Des mots de sa part. Des hochements de ma part. Et encore des mots de sa part. Au final, je suis entrain de me demander s'il ne connait pas le dictionnaire anglais au complet, mais uniquement lors de moments où il ne devrait pas parler et agir à la place. Comme présentement. Il essaie de comprendre et je peu également me mettre à sa place car il y a peu, j'avais l'impression de me perdre complètement. Mais depuis que je lui annonce officiellement par hochement de tête que je pense exactement à la même chose que lui, c'est encore pire. Le monde pourrait s'écrouler, je serais toujours pendu à ses lèvres. Un peu plus et je pourrais déposer mes doigts sur sa peau, mais j'ignore vraiment l'agissement que j'aurais ensuite. Incapable de me contrôler, il y a de grandes chances. Mais j'ai tout de même peur d'être mal compris dans mes mots et dans mon agissement. Si Jung n'a qu'une envie, soit de me faire comprendre qu'entre lui et moi, il n'y a rien de possible, il vient clairement de manquer son coup. Et moi, le mien. Dernier mot de mon ami et je décide tout bonnement de foncer droit sur lui. Pas la peine de lui demander la permission.

Mon ami ... Dois-je vraiment penser ainsi ou bien, c'est réellement rendu plus gros ? Ou encore bien moins. Je crois que c'est rendu pire, directement dans le centre. Ne sachant pas si je dois y aller safe, soit de mentionner que je n'ai aucune idée de ce que Jung représente ou bien, le conserver comme ami. Il est vrai que je l'apprécie beaucoup et que notre ''collaboration'', si on peu appeler le tout ainsi, n'as été que de courte durée. Pas même le temps de penser aux conséquences. Dans mon cas, elles sont énormes, je vais devoir discuter avec quelqu'un en particulier. J'ignore pour lui, la démarche à suivre. Mais la mienne sera un nouveau tournant. Je sens Jung se perdre un moment, et je finis par l'entraîner avec moi, sur le canapé, l'obligeant à prendre place sur moi, faisant ainsi lâcher l'appuie qu'il avait pris avec ses mains, ne le quittant tout de même pas d'une seconde. Ses mains se perdent un moment, je les sens passées un peu partout et je ne peux m'empêcher de sourire. Étrange comme présentement, je me sens bien. Tranquillement, je finis par perdre mes mains sur le corps de Jung, l'obligeant à se coller d'avantage, si ceci pourrait encore possible.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hoseok Jung
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 21/06/2018
★ Interviews : : 681
★ Shooting : :

★ Age : : 24
★ Date de naissance : : 18/02/1994
★ Situation amoureuse : : Il essaie de se protéger de sentiments naissants, s'acharnant à donner tout son amour au Armys.

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mar 31 Juil 2018 - 3:22


LANGUAGE COURSES

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : : 20/06/2018
★ Interviews : : 956
★ Shooting : :

★ Age : : 28
★ Date de naissance : : 16/05/1990
★ Situation amoureuse : : On dit que rien n’arrive par accident

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi Mar 31 Juil 2018 - 4:12

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Language courses -- Thobi

Revenir en haut Aller en bas
 
Language courses -- Thobi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Help! How do i change the games language on Android ?
» Blabla inscriptions courses
» La corrida
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Jeu de course rFactor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FATE OF STARS :: CITY OF ANGELS :: Beverly Hills :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: