AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur FOS
Pensez à voter régulièrement pour les Top-Sites par ICI qu'on attire encore plus de membres
Merci d'essayer privilégier les groupes "The Fame" et "Look What You Made Me Do" qui sont délaissés si possible
Rejoignez-nous sur le discord de FOS par ICI
L'Event d'Halloween est lancé, n'hésitez pas à aller voir ça par ICI

Partagez | 
 

 You like to think that you're immune to the stuff (Dominic)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Ven 9 Nov - 0:12

You like to think that you're immune to the stuff



Planter dans sa voiture, Katherine n'était pas trop sereine. Elle hésitait à sortir de sa voiture pour franchir le pas. Elle avait peur de tomber sur lui, de croiser ses beaux yeux ténébreux qui l'avait fait craquer le premier jour. Elle n'était pas là pour lui, mais elle avait quand même peur de le croiser. Quand la série s'est arrêté, elle s'est promit de ne plus croiser son chemin. Elle avait tellement de haine envers lui qu'elle pourrait lui arracher les yeux. Bref, aujourd'hui, elle s'était décidée de voir son ami, Dominic. Kath, c'est un peu éloigné de leur petit groupe d'amis à cause de cette histoire. Elle avait prit beaucoup de recule, et elle voyait beaucoup moins ses amis de la série. Après être tombée sur une photo d'eux deux, elle s'était doucement demander comment il allait. Elle avait appris sa rupture avec Sarah et il faut dire la vérité, elle n'était pas vraiment présente pour son ami. D'un coup de tête, elle avait prit ses affaires pour rejoindre la villa où vivait son ami. Quand elle arriva devant, elle vit qu'une seule voiture. Mais elle ne savait pas si Matthew serait présent. Après avoir prit cinq minutes, elle sorti enfin de sa voiture pour s'avancer jusqu'à la porte d'entrée. Du fond du cœur, elle espérait que Dom soit là, elle avait envie de le voir et de se rattraper sur le fait qu'elle ne soit pas à pour lui. Elle sonna à la porte et attendit qu'il ouvre à la porte. Certes, elle n'avait pas prévenues son arrivée en lui envoyant un petit message, d'ailleurs quand elle vit que personne ne répond, elle prit son téléphone pour lui envoyer un message. Avant de toquer carrément à la porte, quelques secondes après, elle sourit quand elle entendit le bruit de la serrure. Elle sourit, au jeune homme qui avait l'air d'avoir la tête dans le cul. « Salut, euh … Je te réveille non ? Désolé. » Dit-elle en souriant doucement. Dom était très important pour elle et elle n'avait pas forcement envie qu'il pense que maintenant que le tournage est terminée, elle zappe ses amis.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Ven 9 Nov - 15:08

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

J’avais encore passée ma journée à dormir après encore une énième nuit passée à faire n’importe quoi. Ça m’étonnait d’ailleurs que Matthew ne m’ait pas encore foutu dehors, vu que je ne l’écoutais pas, alors qu’il essayait simplement de m’aider. Mais il n’était pas au courant de toute l’affaire alors… Il ne pouvait pas m’aider, et je ne pouvais pas non plus lui dire la vérité, parce que je n’avais pas envie de perdre son amitié. C’était franchement compliqué comme situation, sans parler qu’à force de boire tous les jours, de faire le dépravé constamment… Et bien j’avais fini par m’y habituer, et je n’arrivais pas à en sortir. Le fait que la série soit terminée n’aidait pas du tout non plus. Je n’avais plus rien à faire de mes journées, et au vu de mon état quotidien, je n’étais clairement pas apte à lire des scénarios et à chercher autre chose. C’était un peu comme un cercle sans fin, au final. Le seul moment où j’en sortais pendant quelques jours, c’était pour les conventions. Basta. Mais visiblement, aujourd’hui, on s’était pas décidé à me laisser tranquille comme les autres jours. J’avais bien entendu Matthew partir un peu plus tôt. Et je savais que j’étais seul à la maison, mais je m’étais rapidement endormi. Avant d’entendre quelqu’un sonner. Puis de recevoir un message sur mon téléphone. Et d’entendre des coups sur la porte. Peu importe qui était cette personne, elle n’était clairement pas décidée à partir. Alors j’avais fini par me lever, attrapant un bas de jogging pour l’enfiler, histoire de ne pas ouvrir la porte complètement nu non plus, c’était pas très… Comment on dit déjà ? Respectueux ? Ouais, c’était ça. Et je reçus un coup en pleine tronche en voyant qui se tenait devant la porte. Katherine. La fille que j’évitais genre depuis des mois parce que j’étais tombé amoureux d’elle alors qu’elle était l’ex de mon meilleur ami. Manquait plus que ça. Mais je pouvais pas l’envoyer chier non plus. « Non, j’étais… Euh… En fait si je dormais. » Mais j’avais voulu être gentil histoire qu’elle ne culpabilise pas trop. Parce que je la connaissais bien la petite rousse, et je savais qu’elle était très attentionnée envers nous. « Mais entre je t’en prie. » Je devrais pas faire ça, je le savais très bien. Mais c’était plus fort que moi. Maintenant qu’elle était là, je n’avais plus envie qu’elle parte. Je dois certainement être maso.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Sam 10 Nov - 15:19

You like to think that you're immune to the stuff



La jeune femme était devant la porte. Elle avait son cœur qui battait à milles à l'heure à cause de la peur. Peur de croiser le regard de Matthew, ça ne l'étonnerait pas puisqu'il vit ici avec sa bande de copain. Pourtant, quand elle vit que personne ne répondait, elle insista en toquant à la porte. Peut-être qu'il n'y avait vraiment personne et qu'elle s'acharnée sur cette pauvre porte pour rien ? Elle sourit un peu quand elle entendit des pas venir jusqu'à cette dernière. Un petit sourire s'afficha sur ses lèvres quand le blondinet ouvrit la porte. À Sa tête ça ce voyait, il devait surement encore dormir, à 15 heures de l'après-midi ? La rousse ne dit rien, elle ne voulait pas se mêler de ce qu'il ne la regarde pas, mais elle avait eu quelques nouvelles par Emmeraude et elle savait qu'il n'allait vraiment pas bien. Son regard se posa sur les abdos du blondinet, très vite elle baissa les yeux avant de regarde la parole. Elle posa son regard sur Dom avant de reprendre. « Je ne veux pas te déranger, je peux repasser si tu veux ? » Dit-elle simplement avant de croiser son regard. Elle rentra quelques secondes après. Au pire, elle n'a qu'à parler un peu avec lui avant de le laisser tranquille. Kath avait très bien compris par la brunette qu'il n'allait pas bien et si il n'avait pas envie de parler, elle comprendrait. « On m'a dit que tu t'étais transformé en Vampire. Tu vis la nuit et tu dors le jour ? » C'était une petite blague pour d'étendre l'atmosphère. Elle avança vers la pièce principale, elle ne savait pas quoi faire. Elle s'était éloignée du groupe, elle avait un donner très peu de nouvelle aussi. « Désolé, c'est vrai qu'en ce moment je ne suis pas vraiment une amie au top. Emmeraude m'a un peu parlée, je suis inquiète pour toi… Je sais que je n'étais pas très présente et je m'en veux … »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Sam 10 Nov - 17:17

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Oui, je faisais de la merde, je le savais. Et oui, j’étais passé voir Emeraude une fois complètement bourré pour lui dire ce qu’il se passait. Je me doutais un peu que c’était pour cette raison que la rouquine se trouvait devant ma porte, même si je savais bien qu’Emeraude ne lui avait pas tout dit non plus. Elle m’avait promis qu’elle garderait le secret, sur ce que je ressentais pour Kat, et je savais que c’était une femme de parole. Mais il était clair qu’elle ne m’avait pas promis de ne pas parler du reste, alors en soit, je ne pouvais pas tellement lui en vouloir. Sans parler que si ce n’était pas elle qui avait parlé, ça pouvait être n’importe qui d’autre. Pas Matthew, certes, mais Harry, ou Zoey. Ou tout simplement les journeaux, vu que la dernière soirée où je m’étais rendu je n’étais pas du tout en état. Enfin, on pouvait clairement dire que je n’étais pas discret sur ma condition. « Non, tu me déranges pas, entre. » C’était plus fort que moi ? Je savais que je ne devrais pas, que ce n’était clairement pas la bonne solution au vu de ce que je ressentais pour elle, mais je n’avais pas envie qu’elle parte. Quitte à souffrir, autant que je profite un peu de sa compagnie, non ? Surtout que c’était peut-être la dernière fois que je la voyais, vu tous les risques que je prenais. Je n’étais pas suicidaire, mais on pourrait presque le croire. « Ouais, euh… J’ai pas grand-chose à faire en ce moment. » Faux. Je pourrais avoir des choses à faire si j’ignorais pas les trois quarts des appels de mon manager qui finirait très certainement par démissionner dès qu’il en aurait marre. Et en réalité, j’attendais que ça, pour être tranquille. Même si je savais que ça ne ferait que me pousser encore plus profond dans mes travers. Et j’étais d’ailleurs déjà en train de me servir un verre de whisky, sans même y faire attention, comme un réflexe, alors que je venais juste de me lever. « Ça va… Je sais que tu t’inquiètes mais… Il faut pas, vraiment. » Encore un mensonge, bien sûr. Mais je ne voulais vraiment pas qu’elle s’inquiète pour moi. Après tout, j’en valais très certainement pas la peine, quand on la voyait elle, avec déjà un nouveau rôle, et qui était toujours active et à bouger partout. Malgré sa rupture, elle n’avait pas changée de ce côté-là. « Et toi, comment tu vas ? Vraiment, je veux dire. » Je voyais bien qu’elle n’était pas à l’aise ici, et je savais pourquoi. Elle avait peur que Matthew rentre, mais il n’était pas là pour la journée. Et peut-être qu’il ne rentrerait même pas ce soir au vu de sa nouvelle relation avec Harry. Parce que oui, j’étais au courant de ça, quand même. Je faisais le con, mais je restais informé.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Dim 11 Nov - 23:19

You like to think that you're immune to the stuff



Elle ne savait pas si le blondinet était vraiment dérangé de la voir ici. Enfin, il se réveillait de sa sieste et elle savait très bien qu'il pouvé être de mauvaise humeur. Après son autorisation, elle rentra dans la villa et se rendit directement dans la pièce principale. Etre ici, ça lui faisait très bizarre, la dernière fois qu'elle avait débarqué sans prévenir, c'est après sa rupture avec Matthew pour venir chercher quelques affaires. Elle n'était pas à l'aise et elle ne le cacher pas, même si elle était là pour lui. Elle se retourna vers le blondinet. « Vraiment ? Tu n'as rien trouvé où tu n'as pas cherché ? » Dom avait un talent fou, son jeu d'acteur était parfait il était incroyablement doué. Ca faisait parti des choses dont elle craquée chez lui. Il était doué et elle voulait s'assurer que sa carrière ne soit pas mise en danger. Que ferait-il sinon ? Elle enleva sa veste pour le mettre sur une chaise, son sac à main contre le canapé, elle ne dit rien. Elle arrivée à lire en lui comme un livre ouvert, la jeune femme fut surprise de voir ce qu'il était en train de se servir, elle fronce les sourcils avant d'avaler sa salive. « Ah bon ? Peut-être que tu as raison et puis c'est tout à fait normale de se servir un verre de wisky à quinze heures de l'après-midi. » Et oui, comme une idiote, elle n'a pas réussi à se taire. C'était impossible, mais elle ne voulait pas le laisser nier à cette situation. La rousse avait plutôt envie qu'il parle et qu'il se confit et que si il avait envie de pleurer qu'il pleure. Elle lui fit un petit sourire. « Ça n'a pas changé en tout cas. Elle est toujours aussi magnifique. Sinon ça va, ça fait bizarre d'être dans cette villa, mais ça va. J'ai obtenue un rôle dans la série Arrow, le tournage à commencer début été et je me régale, ils sont tous gentils. » Elle lui fit un petit sourire, elle essayait de regarde le visage du blondinet. « Tu es tout seul ? Tu vois du monde au moins ? » Bon, elle ne voulait pas être sa mère, mais elle était inquiète pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 12 Nov - 9:44

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

C’était compliqué de se remettre en selle pour moi. J’avais un peu tout qui m’était tombé sur le coin du nez en même temps. Ma rupture avec Sarah, mes sentiments pour Katherine alors qu’elle venait tout juste de rompre avec mon meilleur ami, et la fin de la série aussi surprenante que soudaine. Je pense que j’étais juste en train de saturer de tout ça, et que je n’arrivais pas à voir le bout. J’étais pas aussi fort psychologiquement que certaines personnes, je le savais très bien, et je m’en rendais d’autant plus compte à cet instant. On avait tous nos faiblesses, et malheureusement, moi j’en avais honte. Alors je faisais comme si tout allait bien. Ou plutôt comme si je m’en fichais et que ça n’avait pas d’importance alors que ce n’était pas du tout le cas. Et je me retrouvais à hausser les épaules d’un air désinvolte. « Un peu des deux je pense. » Non je n’avais pas cherché, et je n’en avais pas envie. J’avais perdu ma petite flamme d’acteur, d’une certaine manière. La fin de la série m’avait vraiment foutu un coup, parce que Jace était un personnage que j’adorais interpréter, et j’avais un sentiment de… Enfin, comme si je n’en avais pas fini avec lui, en fait. Et c’était extrêmement frustrant. « T’y mets pas toi aussi s’il te plait. » Un commentaire sur mon verre, j’aurais dû m’y attendre, mais j’avais déjà Matt sur le dos pour ça. Et je n’avais clairement pas besoin de recevoir une énième remarque, et une énième leçon de morale sur le sujet. Je savais que j’étais en train de déconner, mais pour l’instant, j’en avais besoin, et ça, personne n’avait l’air de véritablement le comprendre, parce que tout le monde avait l’air de se remettre de tout beaucoup mieux que moi. Et ça frappait mon ego parce que j’avais l’impression d’être une petite chose fragile, c’était pas du tout agréable. « C’est super que t’ai trouvé quelque chose, je suis content pour toi. » Et j’étais sincère, mon sourire le prouvait bien d’ailleurs. Je n’avais jamais douté du talent de Katherine, et ce n’était pas quelque chose qui était dû à mes sentiments, je le pensais bien avant de tomber amoureux d’elle. Elle était vraiment exceptionnelle, et elle méritait d’avoir une carrière hors du commun qui la représentait. Surtout qu’elle se souciait toujours des autres, comme elle était en train de le faire avec moi. Et je me posais sur le canapé, buvant une gorgée de whisky avant de lui répondre. « Pas vraiment. Tout le monde est occupé, mais je sors beaucoup. Un peu trop même. » Pratiquement tous les soirs, en réalité. J’en avais besoin, d’une certaine manière. Il fallait que je sorte pour oublier, que je boive, que je consomme de la drogue, et que je ma tape des inconnus dont je ne me souviendrais même pas du nom le lendemain matin. En somme, j’avais besoin de toutes les choses qui n’étaient pas bonnes pour moi, mais c’était les seules choses qui me donnaient l’impression d’être… Vivant, en ce moment.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 12 Nov - 14:47

You like to think that you're immune to the stuff



En ce moment, c'est le gros bordel dans sa tête ! Elle s'est promis de ne plus de remettre en couple avec une personne célèbre et surtout un ami. C'est trop compliqué à gérer après. Tout change une fois que deux amis deviennent amant et quand l'un part et l'autre se sent complètement laisser tomber. Bien que ça n'a pas été forcement le cas pour elle, Katherine avait besoin de sortir un peu de tout ça. Une fois la série terminée, elle avait gardé contacte à très peu de personnes et en vérité très peu de personnes ont pris de ses nouvelles. Emmeraude était sa meilleure amie, elle l'a beaucoup aidé à ne pas être plus bas que terre et l'avait forcé à se lever tous les matins, peut-importe la météo, peut-importe son humeur de la journée. Elle ne se trouvait pas forte, mais si elle avait pu se lever le matin, c'est en partie grâce à ses amis. La rousse avait pris des nouvelles de son ami grâce à Emmeraude, et quand elle avait su dans l'état qu'il était. Elle s'en voulait beaucoup de ne pas être là pour lui. Elle observa le blondinet et le voir comme ça lui faisait de la peine, elle n'a pensé pas qu'il puisse être dans cet état-là. Sa réponse, l'a surpris. Dominic était une personne très douée et son jeu d'acteur était exceptionnel. Combien de fois, elle l'avait remercié, car elle n'arrivait pas à jouer une scène. Elle essayait de garder ce petit sourire, mais elle avait l'impression de ne pas connaître cette personne. « Dom, on s'inquiète pour toi, c'est pour ça. » Dit-elle simplement avec un petit regard triste. Elle n'avait pas forcément envie de s'engueuler avec lui. Elle soupira avant de le voir s'asseoir sur le canapé. Son sourire était sincère et ça faisait plaisir à la rousse qui le voyait sourire pour la première fois depuis qu'elle était là.D'ailleurs, son sourire était très beau, elle avait toujours craqué sur ça, même quand elle sortait avec Matt. « Merci. » Pendant quelques instants, elle ne dit rien, mais elle se permit de s'asseoir à côté de lui. « Au moins tu ne restes pas enfermé ici. » C'est vrai qu'après, elle ne savait pas ce qu'il faisait, qui il fréquentait, mais elle n'avait pas envie que ça mette en périls sa carrière. « Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 12 Nov - 15:39

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Toute relation était compliquée à gérer pour moi en ce moment. J’étais agressif, sur la défensive, sur les nerfs, tout le temps. En somme, j’étais devenu quelqu’un d’invivable, et ça m’affectait énormément. Parce que je savais que ce n’était pas moi, et que je ne voulais pas être ce genre de type, mais je n’arrivais pas à sortir du cercle vicieux dans lequel je m’étais plongé. Et le fait d’avoir revu Sarah quelques jours plus tôt ne m’aidait, mais alors pas du tout. J’étais complètement paumé, et extrêmement blessé par ce qu’elle m’avait annoncée. D’ailleurs, je n’en avais parlé à personne d’autre encore. Parce que ce serait une inquiétude supplémentaire à mon égard pour mes amis. Et je n’avais pas spécialement envie de recevoir leur pitié non plus. « Vous vous inquiétez pour rien, je vais bien. » C’était faux, mais il fallait qu’elle y croit. Parce que je connaissais bien la rousse, tant qu’elle ne serait pas convaincue à mille pour cent que j’allais vraiment bien elle ne partirait pas d’ici. C’était une amie dévouée, et c’était d’ailleurs en grande partie pour ça que je l’aimais autant. Parce qu’elle pensait beaucoup plus aux autres qu’à elle-même. Elle n’était pas le centre de son univers, mais nous, on l’était. Alors j’essayais de la rassurer au mieux, en lui disant que ce n’était pas si terrible que ça, que je sortais quand même. Même si c’était juste pour me bourrer la gueule et finir complètement défoncer, en roulant avec beaucoup trop d’alcool dans le sang, mais ça, elle n’était pas obligée de le savoir. Et quand elle me demanda ce qu’elle pouvait faire pour m’aider, je la fixais pendant quelques secondes sans bouger. J’avais envie de lui demander de m’embrasser à cet instant, et cette phrase me brûlait d’ailleurs la langue. Mais je ne pouvais pas. Et je détournais le regard en secouant la tête. « Tu peux rien faire, Kat. » Je pensais qu’elle ne pouvait rien faire, même si je voulais me confier à elle, par rapport à ce que Sarah m’avait dit. Mais je ne savais pas si c’était une bonne idée. Surtout que rien que d’y penser, j’en avais les larmes aux yeux. Si je laissais les mots sortir de ma bouche j’allais éclater en sanglots. Je m’étais retenu depuis que j’avais appris la nouvelle, mais c’était de plus en plus difficile.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 12 Nov - 22:23

You like to think that you're immune to the stuff



Il mentait ! Il n'allait pas bien du tout et ça se voyait. Elle n'était pas sa mère, elle ne pouvait pas lui interdire ses choix ou ses gestes, mais elle aimerait qui ouvre ses yeux sur lui. C'était quelqu'un de bien, de gentil, d'attentionné envers les gens et surtout une personne qui a la joie de vivre. Il ne voyait pas tout ça aujourd'hui et elle ne pouvait rien faire. Oui, ça lui fait mal au cœur de voir son ami six pieds sous terres et oui, elle en était surement responsable car elle n'était pas présente pour lui quand il le fallait. Sauf qu'aujourd'hui, elle était là et elle ne quittera pas cette pièce quand elle aura la certitude qu'elle pourrait. Elle avait un pincement au cœur, d'ailleurs. Et elle se sentait nule de pouvoir rien faire. Assise sur le canapé, elle avait un petit sourire de soutien, son regard penché sur lui, elle ne le quitte pas des yeux. Kath plongea son regard dans le sien. Il avait été là pour elle, au début. Le jour où Matthew là quitté, il était très présent. Certes, c'était peut-être son meilleur ami à lui, mais tous les jours il avait reçu un petit message pour lui souhaiter une bonne journée. Elle ne dit rien pendant quelques instants, elle se mit à regarder droit devant soit. Elle se sentait impuissante face à lui, il lui faisait beaucoup de peine. Après quelques longues secondes, son regard se posa de nouveau sur lui. Elle fronçait les sourcils avant de se mettre à genoux sur le canapé. Elle posa une main dans son dos. « Hé Dom, qu'est-ce que tu as ? Tu peux me parler. Tu le sais bien. Et je pense que ça te ferait du bien. » Le Dom avec la joie de vivre lui manquait beaucoup. Ils auraient déjà dû déconner et essayer de faire un coup à un de ses colocataires. « Quand Matthew m'a quitté, j'étais dans le même état que toi … Je suis même tombée dans l'anorexie. Je ne mangeais plus rien et ne sortait plus de chez moi. C'est quelque chose que je n'ai dit à personne, même pas à Emmeraude et je pense que si j'avais un peu plus pris sur moi je ne serai pas tombé malade. Ma mère a même emménager chez moi pour me surveiller. » Elle ne disait pas ça pour qu'il lui réponde. Très peu de gens le savait, elle ne disait pas ça pour lui faire de la peine ou quoi, mais pour qu'il se sente en confiance et qu'il lui parle. Elle avait l'impression qu'il en avait besoin. À force de côtoyer le blondinet, elle commençait à le connaitre assez pour insister.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Mar 13 Nov - 9:05

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

J’avais jamais été du genre à me confier, certainement parce que je n’avais jamais eus d’énormes problèmes comme maintenant, qui m’affectaient plus que je ne voulais bien le dire, et l’admettre surtout. Je m’étais toujours débrouillé par moi-même, parce que mes parents m’avaient élevé comme ça. Pas qu’ils n’étaient jamais là pour moi ou quoique ce soit, bien au contraire même, mais même quand j’étais petit, ils me poussaient à faire les choses moi-même au lieu de demander tout le temps aux autres de le faire pour moi. Et je m’étais tellement habitué à ce fonctionnement que je ne me confiais même pas sur ce que je ressentais. Pourtant je savais bien que j’en avais besoin, mais même quand Katherine me dit que je pouvais lui parler, que ça me ferait du bien, j’hésitais. Je la regardais quelques secondes encore, avant de finalement baissé les yeux sur mon verre qui était déjà presque vide. Je m’étais même pas rendu compte de ce que j’avais bus. Ça allait beaucoup trop loin, il fallait que je parle à quelqu’un. « Je… J’ai vu Sarah l’autre jour. » Je pensais en même temps à ce qu’elle venait de me dire à propos de son anorexie, et je culpabilisais. J’avais pas été là pour elle, ça me rendait fou. Parce que elle, elle était là pour moi. « Elle m’a dit que… Qu’elle a été enceinte, et qu’elle a avortée sans rien me dire. C’est pour ça qu’elle m’a quittée. » Je serrais le poing. J’étais encore en colère à ce propos. Et complètement dévasté parce qu’elle m’avait enlevé mon droit de devenir père sans même me demander mon avis sur le sujet. Sans parler qu’au vu de la vie que je menais maintenant, ce n’était clairement pas à cet instant que j’allais avoir une autre chance d’avoir un enfant. Je pensais même que j’étais carrément fichu à ce niveau-là et que mon rêve de fonder une famille, je pouvais m’asseoir dessus.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Mar 13 Nov - 11:58

You like to think that you're immune to the stuff



Elle n'avait parlée de ça à personne. Enfin quelques amis intimes était au courant de cette histoire, mais comme elle n'était pas très fière de ça et quand elle avait vraiment réalisé dans quel état elle était, ça lui avait rendu malade. Une gaffe en pleine tête et elle avait repris du poil de la bête en quelques semaines. Si on ne le savait pas, personnes ne pouvaient le deviner, car elle avait été très discrète. Bref, elle n'était pas là pour elle, mais pour Dom. Elle n'était pas très fière de cette expérience et elle lui avait confié ça pour essayer de l'aider à se confier et se sentir libre de s'exprimer. Elle avait une main sur son dos et lui caressa doucement. Un petit geste pour lui montrer d'affection pour lui prouver qu'elle était bien là et qu'il n'était pas seul. Elle ne dit rien après son monologue, elle voulait voir si sa technique d'approche avait marché. Elle croisa ses yeux pendant quelques secondes sans trop rien dire, soulager quand elle entendit le son de sa voix. La rousse était contente de ses premiers pas, mais elle était loin de se douter cette annonce qu'il la choquait. . « Waw, quelle nouvelle. » C'est tout ce qu'elle sortait de sa bouche. Mais en attendant, elle venait de réaliser ce qu'elle venait de dire. Quelle petite idiote. Elle reprit de suite. « Pourquoi elle a fait ça ? Pourquoi elle a avorté sans t'en parler ? Elle t'en a dis plus ? » Elle voulait avoir le maximum d'information pour l'aider. Bien que ça ne la regardait pas forcement. Elle comprenait pourquoi il était au plus mal maintenant et en tant qu'amie. Il fallait qu'elle l'aide à relever de cette fase difficile. Même si il la regardait pas, elle observa toujours, elle en revenait pas de cette nouvelle. « Si tu as besoin de pleurer, tu peux y aller. Ne te retiens pas. » Sa main caressa toujours le dos du blondinet et juste après ça, un petit sourire amical s'installa sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Mar 13 Nov - 12:52

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Je ne savais pas encore tellement si ça m’avait fait du bien de parler de ça ou non. Actuellement, je me sentais plutôt mal, d’y repenser, et de me retrouver à nouveau plongé dedans avec la même douleur. J’avais été tellement déçu d’apprendre ça, tellement… Blessé. J’avais eus l’impression qu’on m’avait arraché une partie de moi, ce qui était le cas, d’une certaine façon. Parce que cet enfant avait été une partie de moi avant qu’elle l’enlève sans lui laisser la chance de vivre, et en plus sans me le dire. La réaction de Katherine ne m’étonnait pas tellement. En fait, je ne savais pas de quelle façon j’aurais réagis si je m’étais retrouvé à sa place à entendre quelque chose d’aussi… Fou. Et forcément elle se posait des questions. Je ne pouvais pas lui en vouloir, vu que je ne lui avais dit que le gros de la chose. « Elle m’a dit que c’est parce que ça aurait été une grossesse à risques, et qu’elle a paniquée. Comme si je l’aurais laissé tomber pour ça et que j’aurais pas assumé… » Alors que j’en voulais des enfants. On en avait déjà parlé en plus, même si nous n’avions pas encore décidé de l’instant à l’époque, et que le tournage de Shadowhunters me prenait du temps. Chose qui n’était carrément plus le cas maintenant, mais même avec ça… J’étais pas du genre à fuir mes responsabilités. J’aurais assumé, je me serais même arrangé au niveau du tournage pour passer un maximum de temps à la maison et profiter de mon enfant. Mais elle m’avait enlevé cette possibilité. Et oui j’avais envie de pleurer, parce que je me retrouvais dans une sorte de deuil, d’une certaine manière, même si le bébé n’était pas né. Mais pleurer devant Katherine ? Non, je pouvais pas. « Non… Je suis juste en colère. Et j’ai plus envie de me défoncer qu’autre chose. » Comme c’était à peu près le cas tous les jours, sauf que ça, elle ne le savait pas. Et elle n’était pas obligée de le savoir. D’ailleurs, j’aurais même pas dû lui dire ça, mais c’était sorti tout seul. Du cœur comme on dit. Et puis… J’avais aussi envie de l’embrasser mais ça valait mieux que je le garde pour moi.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Mar 13 Nov - 20:03

You like to think that you're immune to the stuff



Quoi dire face à cette nouvelle ? Elle n'avait pas les mots. Elle était sous le choc. En fait, quand elle avait su cette séparation entre les deux, ça l'avait surpris. Triste de cette nouvelle, car elle adorait vraiment le couple qui former, pourtant, au fond d'elle, elle était ravie de cette nouvelle. Elle était célibataire, il était célibataire. Ce n'était pas pour ça qu'elle était présente, mais elle pour le soutenir. Son amitié, était vraiment présent et elle ne voulait pas perdre une personnes comme lui. Elle posa de nombreuses questions, parce qu'elle voulait comprendre, comprendre pourquoi elle a fait ça dans son dos. Elle était loin contre le droit de l'avortement, en tant que femme, si un jour elle en avait besoin, elle voudrait bien y prêter attention. Elle n'avait pas la même mentalité que Sarah, peut-importe la raison, elle en aurait parlé à son compagnon. Ce n'était pas une décision qu'on devait prendre seule quoi qu'il arrive. Elle voulait comprendre, pas pour juger Sarah, mais pour comprendre ce qu'elle avait fait. « Elle avait surement peur ! Je ne veux pas prendre sa défense, qu'on soit clair. Mais elle avait peur de ta réaction et quand on lui a dit que c'était une grossesse risquée pour elle, elle préférair se protéger. Je n'excuse pas son acte, elle aurait dû t'en parler, pour affronter ça avec toi. » Oui, c'est un peu beaucoup l'avocat du diable. Elle comprenait mieux sa réaction et pourquoi il était au plus bas. Elle le regarda simplement en gardant ce petit sourire. Personne ne pouvait être à la place de Dominic. Elle ne sait pas comment elle aurait réagi si elle était à la place de Sarah et elle ne voulait pas la critiquer. Avant, c'était son amie et même-si elles ne se voyaient plus une pensée aller vers elle. Elle froncit les sourcils en regardant le blondinet. « Tu as le droit d'être en colère contre elle, mais par contre ça tu oublies. Ne rentre pas dans ce cercle vicieux Dom, tu vas te faire plus de mal qu'autre chose. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Mer 14 Nov - 10:53

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Même en retournant le problème quinze mille fois dans ma tête, je n’arrivais pas à comprendre. J’avais pourtant pensé avoir prouvé à Sarah des milliers de fois que j’étais là pour elle, pour la soutenir, et qu’elle pouvait compter sur moi, quoiqu’il arrive. J’étais dévoué, quand j’étais amoureux, j’étais prêt à me plier en quatre pour la personne que j’aimais, et à tout sacrifier, même ma carrière alors que j’adorais mon métier. Mais visiblement, ça n’avait pas été quelque chose de suffisant. Visiblement, j’avais manqué un truc, j’avais merdé quelque part, parce que sinon, elle m’aurait dit ce qu’il se passait à l’époque où ça se passait, et pas des mis après. Autant dire que ça ne me donnait pas une super estime de moi-même, déjà qu’elle était très basse ces derniers temps. « Pourquoi elle aurait eu peur de ma réaction ? Au bout de trois ans, viens pas me dire qu’elle ne savait pas que j’aurais été là pour elle. » Je n’en voulais pas à Katherine de prendre la défense de Sarah, j’aimerais bien la prendre moi-même d’ailleurs, mais la nouvelle était encore trop fraîche. Il fallait que je digère le tout, et ce n’était vraiment pas quelque chose d’évident à faire. Je l’avais encore au travers de la gorge, et je me sentais encore au plus bas, comme c’était le cas depuis des semaines déjà. J’avais qu’une envie, filer dans ma chambre et me défoncer et boire pour oublier tout ça, comme toujours, pour fuir la réalité. C’était ce que je savais faire de mieux. « C’est trop tard, je suis déjà dedans. » Depuis longtemps, même si elle l’ignorait. Matthew s’en était bien rendu compte, lui, mais en même temps, je le voyais tous les jours. Et plus je la regardais, plus je me disais que… Et bien, j’étais déjà au plus bas. Est-ce que trahir mon meilleur ami serait une si terrible erreur que ça avec tout ce que j’avais déjà fait ? J’en avais envie, bordel, j’avais de plus en plus de mal à résister. « Le seul truc pas très correct que j’ai pas forcément encore fait, c’est essayer de t’embrasser. » Voilà, c’était dit. Qu’elle le prenne comme elle le voulait, franchement, au point où j’en étais… Mon cœur, qu’il soit brisé une fois ou deux, ça ne ferait pas tellement de différence. Et je ne savais pas si elle réussirait à me faire sortir de mes vices, ou si j’allais l’y plonger. Pourtant j’avais envie de tenter le coup.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 19 Nov - 19:47

You like to think that you're immune to the stuff



« Elle avait sûrement confiance en toi, ce n'est pas le soucis, mais elle avait peur. Peur de te dire que l'enfant qu'elle porte risque de la tuer. Peur de que tu essaies de la dissuader de ne pas couper court à sa grossesse, car elle aurait vu cette petite étincelle dans tes yeux quand tu aurais appris cette bonne nouvelle. Ou peur de t'avouer qu'elle risque de mourir si elle va à thermes. Il y a différentes raisons et je n'essaie pas de te convaincre que je suis de son côté ou que tu ne lui en veuilles pas. Mais elle à une bonne raison de te cacher ça. » La jeune femme ne voulait pas se faire passer pour la copine de Sarah. C'est vrai qu'au début, elle était très copine avec Sarah, mais au fur et à mesure, elles s'étaient éloignées. En fait, la rousse qui s'était éloigné d'elle en voyant le bonheur qu'elle avait. Pourtant, elle était encore avec le ténébreux. Son attirance pour son collègue était assez présente, mais elle avait complètement refoulé. Maintenant qu'ils étaient tous les deux célibataires c'est une autre histoire. Avait-elle le droit de faire ça ? Par respect par Sarah et Matthew ? Elle était perdue à ce sujet. « Quoi ? Tu ne peux pas rentrer dans ce cercle. D'accord, je ne te donnerai pas de leçon pour l'alcool, mais la drogue quoi ?! Dom, c'est super dangereux et je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose. » Son regard était inquiet, elle plongea son regard dans les beaux yeux du blondinet. Et elle fut surprise à ce qu'il venait d'avouer. Pendant quelques instants, elle ne dit plus rien. Quoi dire à ce qu'il venait d'avouer. Elle était perdue. Totalement perdu. « Et en quoi ce n'est pas très correcte ? » Elle en avait envie, vraiment envie, mais elle en savait pas quoi faire ? Ses lèvres ont bougé toute seule, inconsciemment elle réalisa ce qu'elle venait dire. Elle baisa les yeux sans trop s'en rendre compte avant de laisser un blanc s'installer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 19 Nov - 20:57

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Elle avait peut-être raison, j’en savais rien. Tout était encore trop frais pour que je me pose véritablement la question. J’avais clairement pas encore digéré le fait d’apprendre que j’aurais pu être papa, et qu’elle avait été un chouia trop égoïste pour m’en parler. Certes, elle était dans une grossesse à risques, c’est vrai, mais à risques comment ? Elle ne me l’avait pas dit. Et si la grossesse aurait vraiment été beaucoup trop dangereuse pour elle, j’aurais accepté qu’elle avorte, je n’étais pas non plus totalement contre l’idée quand c’était réellement nécessaire. Mais là… J’avais l’impression de ne pas pouvoir faire le deuil de cet enfant, et ça ne faisait que m’enfoncer encore plus dans mes vices. Comme si je ne m’y trouvais déjà pas assez. Je venais de le dire à Katherine, c’était trop tard pour moi, j’étais en plein dedans. Alcool, drogue, c’était mon quotidien maintenant. Et je savais que c’était dangereux, mais j’arrivais pas à m’en passer. J’en avais besoin pour pas exploser. « Je touche pas aux trucs vraiment dangereux. C’est juste… Des joints la plupart du temps, et un raille de coke quand ça va vraiment pas. J’arrive à gérer. » Pour l’instant, tout du moins, j’y arrivais. Et ça me faisait du bien. Cette sensation que j’avais quand je planais… Je pensais qu’elle ne pouvait pas la comprendre parce que ça m’étonnerait beaucoup qu’elle ait déjà touchée à ce genre de trucs. Elle était beaucoup trop… Parfaite pour ça. Et sa perfection me poussait même à lui avouer des choses que je ne devais pas lui avouer. Sans parler que sa réponse me donnait encore plus envie d’elle. J’avais mes yeux fixés sur ses lèvres. Je me retenais de l’embrasser encore comme un fou. Et je ne faisais rien pour arranger la situation. « A toi de me dire si ce serait si mal qu’on… » Cède à ça ? Qu’on se mette à baiser comme des lapins ? Nan, je pouvais pas dire ça, même si je le pensais, et que j’en avais envie. Son corps et sa personne me faisaient envie depuis longtemps. « Même si c’est mal… J’ai envie de toi, Kat. » Là, encore plus que d’habitude, encore plus que sur le plateau quand on s’embrassait pour la série et que je désirais tellement que ces baisers soient des vrais. Là ça pouvaient en être, des vrais. Mais je ne voulais pas la forcer. Je ne voulais pas qu’elle se sente obligée, ou qu’elle le fasse parce qu’elle avait pitié de moi. Je voulais qu’elle en ait vraiment envie, elle aussi.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 19 Nov - 21:27

You like to think that you're immune to the stuff



Ceci était quelque chose qu'elle n'acceptait pas. Essayer d'aller bien en risquant sa vie, il était or de question. Dominic valait beaucoup mieux et il était fort. Enfin, c'est ce qu'elle pensait. La rousse n'était pas très contente, mais elle ne pouvait pas lui dire ce qu'il devait faire ou non. Maintenant, elle allait s'inquiéter pour lui. Il fallait qu'elle l'aide, peut -importe la façon de l'aider, elle voulait absolument qu'il s'en sorte. Elle comprenait mieux sa dépression mieux pourquoi il n'arrivait pas à sortir la tête de l'eau. Elle comprenait tout et elle voulait l'aider. En plus d'être l'homme dont elle avait des sentiments inavoués, il était son ami. Hors de question pour elle de le laisser s'assombrir. « mouai … » que vous voulez-vous qu'elle dise de plus. Il était seul maitre de son destin. Elle a toujours été la fille coincée, peut-importe son âge et peut-importe les gens avec qui elle était. Elle n'avait jamais touché à ce genre de choses, c'est à peine si, elle a touché à une cigarette. Elle avait lu trop d'article qui l'a dégoûté et elle n'avait pas envie d'essayer ça. Ses parents avaient la chance de l'avoir. Elle venait de se perdre dans ses pensées, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui dise ça et qu'il la prenne au dépourvue ? Elle n'avait jamais pensé qu'il soit intéressé par elle, c'était le genre de fille coincés mais qu'on aime bien quand même. La fille qu'on Friends zone. Elle avait été longuement intimidée par lui, par sa présence et par sa personnalité. Aujourd'hui, elle ne s'était jamais imaginée a avoir ce moment avec lui et hors du tournage. « Pourquoi ça serait mal ? » Elle n'arrêtait pas de lui répondre par de nouvelle questions. La jeune femme se retourna de nouveau vers lui, elle était proche de lui sans forcement l'être. Depuis le début, elle se perdait dans son regard et le fait qu'il soit torse nu, elle avait envie de toucher sa peau chaude. « Arrête de me faire attendre Dom et embrasse-moi ! » Elle s'approcha à quelque centimètre de son visage, le regardant dans les yeux avant de baiser le regard sur ses lèvres. Elle ne savait pas si s'était une bonne ou une mauvaise idée, mais s'était presque un rêve qui allait se réaliser en ce moment et elle s'en foutait un peu de l'avis de Matthew. Il ne pensait qu'à ce moment, présent. En sentant le souffle du blondinet, ses poils se dressa le long de son corps.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 19 Nov - 21:41

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Je savais que je me faisais du mal et que je risquais une overdose à chaque prise de drogue. Mais le problème avec ce genre de trucs, c’était l’addiction. Mon corps avait besoin de sa dose, tous les jours, je pouvais pas m’en passer. Sinon je devenais agressif et… J’avais peur d’en devenir violent aussi. Puis ça me faisait tellement du bien, sur le coup, à chaque prise, que quand je me retenais trop longtemps, j’avais l’impression de tomber dans un gouffre de douleurs. J’en avais besoin, j’étais un putain de drogué, et un putain d’alcoolique. J’étais une épave, clairement pas le genre de mecs que Katherine méritait d’avoir. Et pourtant, j’avais envie de la posséder, de l’avoir rien que pour moi, de l’embrasser, de lui montrer que je pouvais être à la hauteur, peut-être pas partout, mais sur certains points. Et sa question, plus elle la répétait, plus j’avais l’impression qu’elle n’avait aucun sens. Oui c’est vrai, en quoi ça serait mal ? Matt ? Il n’était pas là. Et on en avait tous les deux envies. On était des adultes consentants, et conscients de nos actes. « J’en sais rien… Ça l’est peut-être pas vraiment… » Elle était tellement proche que je pouvais sentir son odeur. Bon dieu que j’avais envie d’elle. Et j’avais fini par le lui dire. Au point où j’en étais, j’étais vraiment plus à une déclaration près. Je la voulais, c’était un fait. Et elle me voulait aussi. Elle voulait que je l’embrasse, elle venait de le dire. Et je n’avais pas attendu plus longtemps avant de prendre son visage entre mes mains et de déposer mes lèvres sur les siennes. C’était peut-être un baiser un peu brusque, mais il était tellement le reflet de ce que je ressentais. Je laissais enfin partir cette retenue que j’avais laissé en place pendant tout ce temps. Je laissais mon désir s’exprimer alors que nos lèvres étaient en contact, que les miennes s’ouvraient légèrement pour partir à la recherche de la langue de la rousse pour faire durer encore plus cet instant. Maintenant que je la touchais, vraiment, je n’avais plus envie de la lâcher.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Look what you made me do ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 07/11/2018
★ Interviews : 68
★ Shooting :

★ Date de naissance : 22/11/1995
★ Age : 22
★ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Lun 19 Nov - 22:46

You like to think that you're immune to the stuff



Pourquoi avoir une attirance envers le meilleur ami de son ex ? Ils étaient tous les deux complètement différents ? L'un était blond, l'autre brun. L'un était beaucoup plus musclés que l'autre. Ils étaient totalement différents sur le point physique que sur le point psycologie. Hormis avoir un sourire qui fait tomber toutes les filles, ils n'avaient rien en commun. Dominic est une sorte de Badboy que rêve toutes les filles, certes, il n'est pas comme ça dans sa vie de tous les jours, mais ça lui plaisait bien. Il faisait ce qu'il voulait, quand il voulait et il se moquait du regard des autres. Kat, sourit intérieurement, elle ne voyait pas le mal qu'il essaie de l'embrasser. Au contraire, elle aurait été plus toucher qu'autre chose. Et puis son égo ne sera pas touché, car elle en avait envie. Elle s'en foutait de l'avis des autres et si ça remonte aux oreilles de Matthew, ben, tant pis pour lui. Il avançait dans sa vie et elle devait faire la même chose. Elle était jeune, et même-si il était plus âgée que lui, elle s'en moquait. Proche de lui, elle s'était avancée vers lui, ne faisant rien, elle l'observa tout simplement. Rien que de sentir son souffle lui tapé le visage, son corps réagit. À l'instant où leurs lèvres se touchent, un feu d'artifice explose dans sa tête. Peut-importe comment le baiser s'était produit, elle ne jouait pas. C'était un vrai baiser qu'ils étaient en train d'échanger. La jeune femme, mit ses mains dans sur la peau du cou chaud de l'acteur, les yeux fermaient, elle répondu avec passion à ce baiser. Elle ne voulait pas se stopper, ce baiser, elle attendait depuis bien trop longtemps. Elle caressa doucement le cou du blondinet tout en continuant se baiser. Sa langue joua avec la sienne et son cœur se mit à battre à mit à l'heure. Son souffle chaud, jusqu'aux battements de son cœur semblaient faire partie de son propre corps. Il était proche, vraiment proche… Elle frissonna en sentant caresser sa joue. Katherine était partie dans un autre monde. La jeune femme stoppa le baiser doucement par manque de souffle, mais instinctivement, sa langue vint lécher ses lèvres comme pour ressentir sa présence sur celle-ci. Elle réouvra les yeux, tout en restant très proche de lui. Pendant quelques instants, elle prolongea ses yeux contre le siens avant de retourner vers se pêcher de gourmandise, mais avec tellement de passion. Elle n'avait pas envie de quitter ses lèvres et cette coupure de quelques secondes était déjà un manque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 03/07/2018
★ Interviews : 147
★ Shooting :

★ Date de naissance : 06/02/1990
★ Age : 28
★ Situation amoureuse : Hein? C'est quoi ça, ça se mange?

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic) Aujourd'hui à 11:40

You like to think that you’re immune to the stuff
Katnic
••••

Embrasser Katherine en plein milieu du salon alors que n’importe qui pouvait rentrer et nous surprendre sans que j’ai tâté le terrain pour en parler à Matthew au préalable n’était pas forcément la meilleure des idées du monde. Mais sur le coup, je n’avais pas vraiment réfléchi. Elle m’avait demandé de l’embrasser, et j’en avais envie depuis tellement longtemps que je n’avais pas attendu avant de le faire. Pourtant on en avait échangé des baisers, sur le tournage, pas mal même, mais là… C’était complètement différent. Il n’y avait pas de caméras, pas de scénariste pour nous dire de pencher la tête d’un côté ou d’un autre pour que ça rende mieux à l’écran. Il n’y avait que nous, dans cette pièce. Que nous et ce désir que nous avions l’un pour l’autre. Les mains de Katherine sur mon cou me faisaient frissonner, et je dois bien avouer que ça ne m’aidait pas tellement à garder le contrôle, face à tout ça. J’allais en chercher plus, caressa sa langue de la mienne alors que mes doigts partaient se perdre dans ses boucles rousses. J’en voulais tellement plus. Maintenant qu’on avait commencé, je ne savais pas si j’arriverais à m’arrêter. Mais il fallait bien qu’on reprenne notre souffle, après cet échange passionné. Mes yeux s’étaient rouverts, alors que je sentais sa langue sur mes lèvres entrouvertes. Mes lèvres qui gardaient le silence parce que je ne faisais que profiter de l’instant avant de retrouver les siennes. Cette fois, je la tirais contre moi. Attrapant l’une de ses jambes, je l’aidais pour qu’elle se mette à califourchon sur moi, pour la sentir encore un peu plus. Tellement plus que je ne l’avais jamais réellement senti, en fait. Je passais mes bras autour d’elle, laissant mes doigts parcourir son dos sans jamais cesser de l’embrasser. Je pouvais plus m’arrêter, c’était foutu, j’étais pris au piège.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: You like to think that you're immune to the stuff (Dominic)

Revenir en haut Aller en bas
 
You like to think that you're immune to the stuff (Dominic)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fibromyalgie
» Un p'tit lien avec une p'tite immune ?
» [Fascina Sangster & Heather A. Logan] Immune VS Fondue
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FATE OF STARS :: CITY OF ANGELS :: Beverly Hills :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: