AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur FOS
Pensez à voter régulièrement pour les Top-Sites par ICI qu'on attire encore plus de membres
Merci d'essayer privilégier les groupes "The Fame" et "Look What You Made Me Do" qui sont délaissés si possible
Rejoignez-nous sur le discord de FOS par ICI
La chasse à la citrouille est toujours d'actualité sur le forum 21 citrouilles à trouver avec à la clé un rang personnalisé

Partagez | 
 

 Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ The Fame ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 16/09/2018
★ Interviews : 62
★ Shooting :

★ Age : 53
★ Date de naissance : 04/04/1965
★ Situation amoureuse : Marié et cocu, à un avocat près de demander le divorce.

MessageSujet: Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ Mer 19 Sep - 4:13

Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourireIl y a deux jours, Robert avait été appelé, car on avait encore besoin de lui pour des reshoots d’Avengers 4. Ça arrivait assez régulièrement. Surtout lorsqu’un film était tourné plus d’un an d’avance. Parfois la production faisait des changements de dernières minutes ce qui obligeait les acteurs à revenir sur le plateau. Habituellement, ça ne le dérangeait pas du tout, il adorait son métier, mais en ce moment, il n’avait pas la tête à ça. Il pensait uniquement à Susan et il revoyait en boucle les images horribles de sa femme qui prenait du plaisir avec un autre. Cet homme qui avait de la chance d’avoir encore ses dents. Sur le coup, Robert avait été happé par la douleur. Une horrible et profonde douleur qui le faisait encore souffrir plusieurs jours plus tard. Ensuite, la colère avait pris le dessus, mais il était trop tard. RDJ avait déjà quitté sa demeure pour cette suite dans un hôtel assez près du plateau de tournage. Malgré le luxe de la chambre, il ne dormait pas bien. Il n’arrivait pas à fermer l’œil sans revoir les images de sa femme ce qui faisait remonter la colère. Du coup, il s’était rendu plus tôt qu’à son habitude sur le plateau et il s’était enfermé dans sa loge où il s’était assis sur sa chaise afin de somnoler. Il n’avait pas dit un mot lorsque la maquilleuse et la coiffeuse étaient venues le voir. Il s’était laissé faire. Comportement très étrange pour un homme comme lui qui amenait une certaine joie de vivre sur le plateau et qui mettait tout le monde à l’aise. « Rob’ ? T’as bu ou quoi ? » La voix du producteur le fit sursauter. « Non. J’ai pas dormi c’est tout. » grogna-t-il en faisant l’effort de se relever de sa chaise. Il posa son regard dans celui de son producteur. Ce dernier le connaissait depuis assez longtemps pour savoir qu’il ne ferait pas la connerie de retoucher l’alcool. Pourtant ce n’était pas l’envie qui avait manqué dans les derniers jours. « Bon d’accord. Je demande à Sandy de t’apporter un café. En attendant enfile-moi ce costume. On a trouvé l’actrice parfaite pour la cousine de Tony. Elle t’attend sur le plateau 3, dans 10 minutes ok ? » « 20 minutes. » « Rob’… » L’acteur lui fit signe de sortir et attrapa le costume sombre qu’il devait enfiler pour une scène par rapport au mariage de Tony et Pepper. (Laisse-moi y croooooooire ) Il avait rapidement lu la scène qui se déroulait entre Tony et une cousine qu’il n’avait pas vu depuis des années qui devait l’aider à faire son nœud-papillon, car Stark était trop nerveux pour le faire lui-même. Une petite scène banale, mais qui allait faire sourire les fans, il le savait. Les gens aimaient voir Tony en panique.

C’est une bonne demi-heure plus tard que le brun atteignit le plateau numéro 3 où s’activait déjà l’équipe de tournage. Il offrit son plus beau sourire à son producteur qui le dévisageait du regard pour son retard. Dès que l’américain avait mis les pieds sur le plateau, il avait mis le masque de Tony Stark. Il n’était pas un acteur pour rien. Son regard se posa immédiatement sur la jeune femme qui était présente au milieu du plateau. Cette dernière était parfaitement coiffée et portait une robe qui faisait très invitée d’honneur à un mariage. Robert se figea quelques secondes. Dire qu’elle n’était pas magnifique serait mentir. « Tony a une très jolie famille. » commença-t-il par dire en lui offrant un doux sourire. « On ne m’a pas donné votre prénom. Ça me gênerait de vous appeler « Cousine Stark » toute la journée. » Au maximum, Robert essayait de la mettre à l’aise. C’était son boulot. « Votre visage ne m’est pas inconnu… » murmura-t-il finalement après l’avoir bien détaillé. Le maquillage et la coiffure n’aidait pas sa mémoire, mais il était certain de l’avoir déjà vu.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 11/08/2018
★ Interviews : 163
★ Shooting :

★ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Re: Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ Ven 21 Sep - 22:49


Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire


Il y a quelques jours maintenant j’avais fait appel à Bigi, la nounou de ma petite Greta, pour quelque chose de bien particulier. Je devais, ce jour-là, passer un casting... Et pas n’importe lequel, c’était pour Avangers 4 ! Enfin c’était simplement pour un petit rôle, en soit rien de bien trépidant, mais moi qui avais arrêté les tournages il y a maintenant plusieurs mois à cause de ma grossesse, de tous mes soucis et la naissance de Greta, plus le congé maternité et bien je trouvais que c’était une bonne occasion de revenir devant les caméras sont trop de pression et de soucis ! J’avais donc passé un casting et… J’en étais ressorti un peu dépitée. Dans ma tête ça n’allait pas ce faire, pourquoi ? Je ne serais pas réellement vous dire, mais c’était ainsi !

Et là… Il y a eu LE coup de fil. Vous savez… Celui qui vous change radicalement votre journée. On m’avait rappelée et demandée si j’étais disponible tel jour et… Voilà ! Je me trouve actuellement assise entrain de finir de me faire maquiller et coiffer. Je n’arrêtais pas de bouger les jambes, j’avais l’impression d’être hyper active sur le coup. C’était quelque chose d’horrible, mais je m’étais rarement senti aussi nerveuse et même temps aussi heureuse, en fait je me sentais comme une enfant la veille de Noël.

Pourquoi vous me direz ? Surtout que les caméras ça me connaît tout de même un peu. C’est simple, je n’avais pas décroché n’importe quel petit rôle ! J'avais décroché celui de la cousine de nul autre que le sexy monsieur Stark ! Cela faisait des années que je rêvais de rencontrer cet acteur, il avait un charme fou et un charisme à n’envier à personnes ! Et c’est d’ailleurs là, pendant la séance de maquillage, que l’on m’a annoncé que finalement ils avaient rajouté une petite scène. En soi je n’ai pas grand-chose à dire, ni à faire, mais… C’était une scène « privé » avec Robert Downey Jr lui-même. C’est à partir de ce moment-là que j’ai été plus que nerveuse et stressée. En même temps… Comment ne pas l’être lorsqu’on est sur le point de rencontrer un acteur que l’on admire depuis longtemps ? Parce que si quelqu'un avait la recette, je la voulais bien !

Ça faisait maintenant une bonne trentaine de minutes que j’avais, personnellement, fini de me faire préparer. Tout ce que l’on attendait ? C’était l'interprète d’Iron man qui ne semblait pas pointer le bout de son nez. Je pouvais voir du coin de l’oeil le producteur trépigné un peu, mais rien d’horrible en soi. J’en avais vu des pires que ça. Moi ? J’étais planté là, au milieu du plateau, je jouais nerveusement avec mes doigts pour éviter de le faire avec mes cheveux. Je tentais même des techniques de respiration pour moins stresser et puis… Il était arrivé. Immédiatement mon regard s'est posé sur lui, en même temps vu ce qu’il dégage, ce n'étais pas étonnant.

Il se rapproche alors de moi et je mentirais si je disais que mon coeur s’en porte parfaitement bien. Finalement je relève mes yeux clairs vers lui à ses mots et je ne peux m’empêcher de gagner quelques couleurs sur mes joues, en plus du blush déjà présent tout en le remerciant doucement. Tentant tout de même de ne pas perdre trop pied, un sourire étire rapidement mes lèvres après qu’un petit rire, amusée par sa remarque sur le fait de m’appeler « cousine Stark » toute la journée, est franchi ses dernières.

-Lyndsy Fonseca, mais juste Lyndsy ou Lyn c’est bien aussi !

Je ris encore un peu, extériorisant à la fois le stresse et essayant de paraître le plus naturelle possible. Moi qui d’habitude trouve toujours de quoi dire quelque chose, pour une fois je me retrouvais presque muette ! En soi un exploit dont pourrait se vanter « monsieur Stark » ! C’est là qu’il me surprend avec un murmure, qui n’était peut-être pas destiné à être entendu, mais que j’avais entendu.

Il me connaît ? Moi ? Vraiment ?! Arrêtant de finalement jouer avec mes mains pour me tenir un peu plus droite, je ne lâche pas son regard, même si celui-ci peut-être déstabilisant et intimidant pour une admiratrice comme moi.

-J’ai joué dans plusieurs séries et quelques films, la dernière en date, dans la famille « Marvel », est « Agent Carter »… Peut-être est-ce de là ?

Me mordant légèrement la lèvre inférieure, sentant bien que je recommence à parler, parler… Et parler. J’en reviens à l’essentiel, à la base, parce que je me dois de lui dire au moins une fois ! Même si cela me fait encore gagner des couleurs aux joues à mesure que je parle.

-En tout cas je suis vraiment… Mais vraiment honorée de jouer une scène avec vous, j’admire votre carrière depuis longtemps !
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ The Fame ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 16/09/2018
★ Interviews : 62
★ Shooting :

★ Age : 53
★ Date de naissance : 04/04/1965
★ Situation amoureuse : Marié et cocu, à un avocat près de demander le divorce.

MessageSujet: Re: Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ Lun 24 Sep - 4:58

Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourireIl n’était pas rare que Robert soit en retard. Il avait un véritable problème avec le fait de devoir suivre un horaire. Même avec une montre, des alarmes et des gens pour lui rappeler, il y avait toujours quelque chose qui le mettait en retard. Pourtant, aujourd’hui, il aurait pu être en avance. Après tout, il était arrivé sur le plateau de tournage avec énormément d’avance, mais il s’était assoupi quelques minutes avant de se rendre sur le plateau. Il n’avait pas menti à son producteur lorsqu’il avait affirmé ne pas avoir dormi de la nuit. C’était horrible pour lui en ce moment, mais pas question de faire vivre sa mauvaise humeur autour de lui. Il l’avait trop fait à l’époque où il avait arrêté la drogue. Il était insupportable au point d’hurler et de détester tout le monde. Cinq longues années de désintoxication. Dès qu’il sortait… Il replongeait jusqu’à ce qu’il rencontre Susan. Elle avait tout changé. Robert avait eu un véritable coup de foudre pour cette femme. Il avait su immédiatement que c’était son âme sœur. À un point où il l’avait demandé en mariage très rapidement. Elle a refusé. Elle a refusé deux fois avant d’accepter lorsque Robert a atteint sa première année de sevrage. Un vrai record pour lui. Maintenant les règles étaient claires. Tant qu’il ne replongeait pas, elle resterait à ses côtés. Du moins, c’est ce qu’elle avait toujours dit… RDJ s’était accroché à elle. Elle était sa bouée de sauvetage et elle venait d’éclater. L’acteur avait du mal à voir son avenir à présent. Il avait passé la nuit à y penser. Il était sans doute trop tôt pour avoir des réponses, mais il voulait déjà envisager toutes les options. Le divorce, la garde des enfants, la maison, leur maison de production… Tellement de choses à penser. Mais plus tard. Aujourd’hui, il devait enfiler la veste de Tony Stark et tourner une scène avec la cousine de ce dernier. De quoi lui changer les idées. Même s’il pouvait paraître froid de temps à autre, il aimait rencontrer des nouvelles personnes. Malgré le retard que Robert avait fait prendre à la production, il prit le temps de demander à la brunette de se présenter. Pas question de commencer à tourner sans savoir un minimum qui il avait devant lui. « Très bien. Ça sera Lyn alors. Vous pouvez m’appeler Robert, Rob, Bob ou encore Dieu. C’est vraiment que vous préférez. » Le brun lui offrit un léger sourire joueur.

Plus il la regardait et plus il était persuadé de l’avoir vu quelque part. Il n’arrivait pas à dire si c’était à la télévision, au cinéma ou encore dans un gala, mais il était certain de l’avoir déjà vu. Même marié, Robert remarquait les jolies femmes. « Hmm… Non, je n’ai pas encore regardé cette série. Elle est sur ma liste par contre. » commença-t-il par avouer en pinçant les lèvres en signe de réflexion. Il manquait de sommeil, son hamster avait du mal à fonctionner, mais il allait trouver. « Quand je vais remettre le doigt dessus, vous allez être la première à le savoir. » Il savait qu’il aurait un flash à un moment et que l’information allait lui revenir. Vint ensuite les compliments de la part de Lyndsy. Robert lui sourit à nouveau et attrapa délicatement la main de la femme afin de la baiser avec douceur. Il avait toujours eu une âme de charmeur. « Merci beaucoup Lyn. J’espère que le tournage sera à la hauteur de vos attentes. » Il relâcha sa main et il tourna la tête en sentant une présence derrière lui. « Arrête de draguer Robert et mets-toi en place. On commence. » L’acteur de Tony roula les yeux et murmura à Lyndsy : « Il est jaloux. » précisa-t-il avant de s’éloigner de la jeune femme afin de se mettre en place pour la scène qu’il avait rapidement lu la veille. Rien de bien compliqué en soit. « Attendez… Lyn ? Est-ce que vous avez déjà fait un nœud papillon ? Voulez-vous vous exercer avant ? » proposa l’acteur en détachant celui qu’il avait au cou. Après tout, c’était la base de cette scène le nœud papillon. « Rob… » « Quoi ? C’est important ! » « On a profité de ton retard pour tout lui apprendre. » « Tant mieux alors, la pratique sera rapide. » Quand RDJ avait une idée derrière la tête, il ne l’avait pas ailleurs. Il retourna donc aux côtés de la jeune femme. Il l’avait senti légèrement nerveuse et il savait que cette pratique ne serait pas de trop. « Ah non… Par contre… Les souliers. Ils sont trop hauts. » râla-t-il en observant les talons que portait Lyndsy, Robert n’était pas très grand et il n’aimait pas lorsque ses partenaires féminines d’écran étaient plus grandes que lui. C’était souvent un sujet de moquerie avec Gwyneth qui avait était plus grande que lui et qui aimait les talons-hauts. « Rob… » « Pardon, pardon ! J’arrête ! On focus sur le nœud-papillon. » RDJ était très professionnel lorsque les caméras étaient allumées, mais avant, il pouvait être légèrement insupportable.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ Piece of Me ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 11/08/2018
★ Interviews : 163
★ Shooting :

★ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Re: Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ Dim 30 Sep - 16:27


Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire


Avec la maternité j’avais appris la patience. Comment ne pas le devenir, en même temps, quand il faut déjà attendre neuf mois pour voir le visage du petit ange que vous allez mettre au monde ? Ça y contribue beaucoup. Et puis j’étais tout simplement quelqu’un de plutôt patiente et conciliante en général, peu agressive, même s’il ne fallait pas pousser non plus le bouchon trop loin ! Quoi qu’il en soit, le retard que l’on prend sur le tournage à cause de la non-présence de la star de la scène était totalement rentabilisé par le fait qu’on me donnait un cours expresse sur " comment faire correctement un nœud papillon ". D’ailleurs… Mon cerveau avait tellement déconnecté au moment où l’on m’avait dit que je le ferais sur Tony Stark lui-même que j’avais du mal à suivre les indications et me concentrer sur la mise en pratique. Je redoublais donc d’effort pour le faire et j’espérais que ça porterait ces fruits ! J’aurais l’air idiote à m’y prendre comme un pied, mes mains au cou de Robert Downey Jr a trifouillé encore et encore dans le but de trouver comment tourner dans le bon sens le bout de tissu pour former le nœud. Ou bien, il me resterait la solution de croire au miracle et ça c’est un peu plus compliqué pour moi en ce moment… Bien que le fait de tourner, même ne serait-ce qu’un petit rôle pour Avangers 4 était un miracle !

Une fois le petit cours improvisé terminé, Robert arrive rapidement, comme s’il avait un détecteur et malgré le regard noir du producteur, il prend le temps de venir me parler pour se présenter à moi et vise versa. Je trouve cette attention plus que professionnelle et respectueuse surtout ! C’est quelque chose d’assez rare au final que j’ai que peu croisé sur les plateaux de tournage. Enfin quand il y a une star « plus grandes » que d’autres en général… Ils ne prennent pas le temps de faire tout ça. C’est la scène et ça s’arrête là, ils repartent en loge aussi vite qu’ils sont arrivé ! En tout cas vu mon niveau de nervosité depuis qu’il est entré sur le plateau je ne peux que le remercier secrètement d’essayer de me détendre. Je ne sais pas si c’est son but premier, mais il le parvient en me faisant rire tandis que je lui réponds avec un souris un peu plus franc que timide cette fois-ci.

-Robert ou Rob alors ça ira très bien !.. Sauf si vous parvenez avant la fin de cette journée à me montrer que vous êtes un vrai Dieu !

En finissant ma phrase j’avais le même air que lui au final : légèrement joueuse. J’étais quelqu’un de « vivante » dans le sens où j’adorais parler, discuter, jouer et rire. Sa phrase et son air ne faisait que me tendre une perche au jeu et j’étais toujours la première à la saisir ! Alors j’avais, peut-être, sous-entendu un lancement de défi, mais je l’assumais aussi parfaitement.

C’était ainsi qu’avait commencé mon histoire de mille et un coups sur le plateau de tournage de la série Agent Carter avec Dominic : à base de défi et de jeu… On c’était vraiment beaucoup amusé, en tout cas, j’en gardais un très bon souvenir ! Je pensais d’ailleurs que c’était de là qu’il avait pu me voir, mais visiblement pas, ce qui ne faisait qu’agrandir ma curiosité naissante. J’osais poser mon regard bleu quelques secondes sur son visage qui semblait en réflexion alors qu’il reprenait la parole, me tirant de ma contemplation.

-Je dois avouer être curieuse de savoir d’où…

Après tout j’avais joué dans plusieurs séries et films et me dire qu’il aurait pu me voir quelque part me rendais quelques peu bizarre. Le fait qu’il me voit, encore, c’était presque normal puisque je faisais ce métier pour être vu, mais qu’il me reconnaisse ? C’était au-delà de tous ce que je pouvais imaginer. Si j’avais imaginé ça un jour… Ou que l’on me l’aurait dit, j’aurais ri tellement ça m’aurait semblé presque improbable.

Quoi qu’il en soit actuellement, même si je semblais avoir repris quelque peu contenance puisque j’avais réussi à lui avouer quelques petites choses, je n’en menais plus très large lorsqu’il avait baisé ma main avec un regard à faire fondre n’importe qui, même l'Antarctique ! Mes joues étaient passés tout naturellement de rose à rouge tandis qu’un sourire naissait doucement à sa remarque sur le producteur et qu’une phrase m’échappait tout naturellement dans un murmure en écho au sien.

-Il a de quoi l’être…

Je le regardais finalement s’éloigner et je reposais mes mains contre moi, un peu chamboulée. Il était tant de me reprendre ! Je « repassais » ma robe avec mes mains quelques secondes comme pour me redonner du courage et surtout de la concentration sauf que la scène ne commence pas puisque Robert me questionne sur mon apprentissage du nœud papillon. Je n’ai cependant pas le temps de lui répondre que le producteur le fait à ma place, mais que l’acteur de Tony Stark semble avoir déjà sa propre idée. Je le regarde donc revenir vers moi, tout se passe très vite en réalité, même la remarque sur la hauteur de mes talons va plus vite que ce que j’ai pu réagir. J'ouvre un peu plus grand les yeux, dû à la surprise face à l'enchainement dont j'ai été spectatrice et je finis par rire légèrement alors que je me tourne totalement vers l’homme au charisme fou.

-Têtu monsieur Downey ?

En référence au fait qu’il en avait fait qu’a sa tête pour le coup du nœud papillon. Cependant il avait raison... J’avais été tellement nerveuse que je n’étais pas sur de réussir ce dernier du premier coup. Me mettant donc totalement face à lui j’attrape doucement les deux extrémités du nœud, le regardant que quelques secondes dans les yeux.

-Ou perfectionniste ?

En référence cette fois au talon que je pouvais porter et sa remarque sur ceux-ci. Dans un petit sourire amusé je tentais de me concentrer sur le nœud que je devais faire. Heureusement qu’il m’avait mise à l’aise… Mais malgré ça je réalisais que j’étais tellement prête de lui à ce moment précis et tellement concentré, que le stresse revenais à la charge ! Mais étant professionnel j'essayais de faire ça au mieux, penchant légèrement la tête sur le côté dans ma concentration, inconsciemment.




@"Robert Downey Jr"
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
★ The Fame ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 16/09/2018
★ Interviews : 62
★ Shooting :

★ Age : 53
★ Date de naissance : 04/04/1965
★ Situation amoureuse : Marié et cocu, à un avocat près de demander le divorce.

MessageSujet: Re: Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ Dim 14 Oct - 5:20

Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourireSon regard était posé sur la jeune femme qui le mit au défi de lui prouver avant la fin de la journée qu’il était un véritable Dieu. Elle voulait jouer ? Parfait, il aimait beaucoup s’amuser et pousser le vice. « Pour ça, il faudra apprendre à se connaître dans un contexte plus… intime ?! » Il lui offrit un clin d’œil avant de rire légèrement. Ce n’était pas réellement des avances. Il restait un homme marié après tout. Bien que ça ne soit plus pour très longtemps. D’ailleurs, il allait devoir en glisser un mot à son agent. Les questions allaient rapidement faire leur apparition. La rumeur qu’il se trouvait présentement dans un hôtel de LA plutôt que chez lui tournait déjà. Pourtant, ça faisait à peine quelques jours. C’était incroyable de se dire qu’il était surveillé à ce point. Même s’il avait l’impression d’être seul, il ne l’était jamais. La vie d’artiste.

Un visage comme celui de Lyndsy ne s’oubliait pas. Elle était une femme magnifique et Robert voulait vraiment retrouver l’endroit où il l’avait déjà vu. C’était à la télévision, il le savait, mais ça l’énervait de ne pas retrouver la série. Susan l’aurait su directement elle. Sauf qu’il valait mieux qu’il évite de penser à sa femme pour le moment, il allait se mettre dans tous ses états. Présentement, il devait se mettre dans la peau de Tony Stark et laisser les problèmes de Robert de côté. Plus facile à dire qu’à faire. C’était la première fois depuis près de 15 ans qu’il se trouvait dans cette situation. Il avait déjà vécu des séparations, mais à l’époque, il était complètement gelé qu’il ne se souvenait pas de tout. Or maintenant, il était à jeun depuis 13 ans et son histoire avec Susan était de loin la plus réelle qu’il avait eu. « Je vais le retrouver ! » Il était persuadé que ça allait finir par lui sauter aux yeux comme une évidence, mais pour le moment, il séchait complètement. Frustration!

Robert ne put s’empêcher d’avoir un léger sourire satisfait en voyant les joues rougir de Lyndsy. Il aimait se prouver qu’il faisait encore un certain effet aux femmes malgré son âge. Sa belle trentaine où il couchait avec toutes les femmes qui lui plaisaient était terminée depuis longtemps. Et maintenant qu’il était à nouveau célibataire, il voulait tester son pouvoir de séduction. Il n’avait aucune intention derrière la tête, il voulait uniquement se prouver à lui-même qu’il pouvait encore y arriver.

« Je dirais un peu des deux. » répondit-il lorsque finalement il revint finalement près de l’actrice afin de lui permettre de s’exercer à faire le nœud papillon. « Mais j’aime surtout l’embêter. Il est mignon lorsqu’il rougit de colère. » murmura-t-il en fixant le producteur qui s’était éloigné. Robert lui offrit son plus beau sourire tandis que son ami lui fit plutôt la tête. Il la laissa finalement se concentrer sur le nœud papillon. Il avait penché la tête légèrement sur le côté tandis qu’il la fixait sans aucune retenue. Même si elle voulait le cacher, RDJ pouvait voir que la nervosité remontait en flèche chez la jeune femme. Certes, il pouvait être impressionnant, mais il restait un être-humain comme les autres. Délicatement, Robert lui attrapa les deux mains. « Ça va aller. On se détend. » murmura-t-il d’une voix douce afin de lui faire comprendre qu’il n’y avait aucune raison d’être aussi stressé. « Si ça ne fonctionne pas, on recommence et c’est tout. » Après tout, c’était uniquement un nœud papillon. « Par contre… C’est pas possible ça… » râla-t-il à nouveau en posant l’une de ses mains sur les épaules de Lyndsy, il fit une légère pression pour qu’elle se penche légèrement. « Vous êtes trop grande, ça va jurer à l’écran ! » Ou bien c’était lui qui était trop petit. Il le savait, c’était l’un de ses complexes. « Clara! Il faut vraiment une nouvelle paire de chaussures. » hurla-t-il finalement à la costumière qui ne put s’empêcher de rire légèrement. « Je savais que t’allais râler. » dit-elle simplement en revenant avec une nouvelle paire d’escarpins. Elle avait tout prévu. « Ah voilà ! En plus, elles sont plus jolies. Qu’est-ce que vous en pensez Lyn ? » demanda-t-il en attrapant les chaussures tendues par la costumière. Le talon était deux fois moins élevés que le précédent ce qui allait faire perdre quelques centimètres à Lyndsy. Ça serait parfait. Oui, RDJ était le genre d’homme qui pouvait se prendre la tête pour une simple paire de chaussures.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la souffrance s'abat sur nos vies, il faut l'accepter avec un sourire || LYNDSY&RDJ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» Une fée magicienne
» Quand l'amour frappe à la porte, il faut le laisser entrer [FE]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FATE OF STARS :: CITY OF ANGELS :: Hollywood-
Sauter vers: