AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur FOS
Pensez à voter régulièrement pour les Top-Sites par ICI qu'on attire encore plus de membres
Merci d'essayer privilégier les groupes "The Fame" et "Look What You Made Me Do" qui sont délaissés si possible
Rejoignez-nous sur le discord de FOS par ICI
N'oubliez pas que vous pouvez toujours rejoindre l'Event si vous êtes arrivés après le 22/07, il suffit de MP une admin

Partagez | 
 

 sweet sacrifice ✜ feat. Ben

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Lee
★ A moment like this ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 23/08/2018
★ Interviews : 81
★ Shooting :

★ Age : 36
★ Date de naissance : 13/12/1981
★ Situation amoureuse : le bordel complet à venir, elle est en instance de divorce

MessageSujet: sweet sacrifice ✜ feat. Ben Mer 12 Sep - 15:16


( sweet sacrifice )
Petite après-midi tranquille, le soleil brille, il fait bon et Jack vient de rentrer de l’école. Après un bon goûter bien mérité, Amy décide de profiter de cette fin d’après-midi, pour emmener son fils faire un petit tour à la plage. Elle prépare un sac avec serviettes, crème solaire, de quoi boire et éventuellement manger si jamais, on n’est jamais trop prévoyant avec un enfant. Du change pour se rhabiller après et elle se prépare en mettant déjà son maillot de bain sur elle et faisant de même avec Jack, qui se montre surexcité à l’idée d’aller se baigner. La maman qu’elle est compense comme elle peut le bouleversement que la séparation avec son mari et le déménagement ont pu causer dans la vie du petit garçon. Et puis, là où ils vivaient avant, il n’y avait pas de plage, alors maintenant qu’ils sont à Los Angeles, elle compte bien en profiter un maximum. Pour le moment, Jack ne montre pas trop que ça lui pèse, il se montre fort pour sa maman, elle le sait, mais elle l’entend aussi pleurer parfois le soir. Son papa lui manque, ce qui est normal. D’y pense lui fait toujours un pincement au cœur, parce qu’elle, elle sait que son mari n’est pas vraiment le père de Jack, même s’il l’a reconnu et élevé. Personne ne le sait, seulement elle. Amy n’a pas volontairement voulu cacher la naissance de leur fils à Ben, elle a voulu lui dire quand elle s’est rendu compte être enceinte, mais il était en couple, semblait heureux et elle ne voulait pas perturber son quotidien et son bonheur. Alors elle est restée auprès de son mari, essayant d’améliorer les choses entre eux, élevant cet enfant comme s’il était le sien. Ça a fonctionné quelques temps, mais plus le temps passait, plus le couple volait en éclat, chaque jour un peu plus. Le mensonge d’Amy n’y étant pas étranger, même si le couple n’allait plus bien depuis déjà bien avant sa liaison avec Ben Barnes. Depuis qu’elle est à Los Angeles, depuis qu’elle s’est séparée de son mari, même s’ils ne sont pas encore officiellement divorcés, elle songe souvent à lui, à ce qu’il devient, à le retrouver pour enfin lui dire pour l’existence de Jack. Elle y songe, mais n’a pour le moment pas oser franchir le cap de reprendre contact avec lui. Et ce n’est pas en cette fin d’après-midi qu’elle a prévu de le faire, elle va surtout se concentrer sur le bonheur de son fils, c’est ce qui compte avant tout pour la maman qu’elle est.

Arrivés sur place, elle trouve un coin tranquille pour y poser serviettes et parasol. Tout deux en maillot de bain rapidement, elle tartine son fils de protection solaire. Puis le suis pour aller à l’eau. « Non Jack, ne cours pas. Attention ! » Trop tard. Le garçon, trop pressé, c’est précipité vers l’eau, et a trébuché sur un homme allongé sur sa serviette. Polie et surtout très gênée, elle s’avance vers la personne en question, afin de s’excuser. « Je suis sincèrement navrée. J’espère qu’il ne vous a pas fait mal au moins ? Il était trop impatient. » C’est alors qu’elle prête plus attention à l’homme concerné et là, c’est choc pour Amy. « Ben ? » Pas de doute, il n’a pas vraiment changé. Alors là, clairement, elle ne s’attendait pas à le voir aujourd’hui, ici, comme ça. Qu’elles étaient les probabilités que ça arrive ? Bon au moins, le destin a fait le travail pour elle. Un mal pour un bien ? Puis, la chanteuse regarde son fils de quatre ans tendant la main pour qu’il la rejoigne. « Jack tu viens t’excuser auprès du monsieur s’il te plait. »


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ben Barnes
★ The Fame ★
★ Arrivé(e) à L.A le : 27/07/2018
★ Interviews : 190
★ Shooting :

★ Age : 37
★ Date de naissance : 20/08/1981
★ Situation amoureuse : Encore un point sur lequel Ben ne s'exprime jamais ! Donc, vous n'en saurez rien !

MessageSujet: Re: sweet sacrifice ✜ feat. Ben Jeu 13 Sep - 17:36

Amy & Ben

Allongé sur sa serviette, Ben profite de ce qui sera sans nul doute l’un des derniers jours de véritable soleil, pour se détendre sur la plage. Si l’Anglais est un travailleur acharné, il sait cependant aussi se reposer, quand le besoin s’en fait ressentir. Et c’est d’autant plus vrai depuis quelques années, depuis le jour où la vie des Barnes a basculé, avec une annonce dévastatrice : un cancer, qui ronge peu à peu le cadet de la famille. Bientôt 4 ans que cela dure, 4 ans que les Anglais s’échinent à trouver un médecin capable de soigner Jack, 4 ans que celui-ci essaie divers traitements sensés être miraculeux, qui ne s’avèrent être que des fausses joies. Désormais, Jack se fait de plus en plus faible, trop, même, pour espérer avoir plus que quelques malheureux mois de vie. Cette échéance, les Barnes ont tenté de s’y faire, depuis des années, et maintenant que le chronomètre touche à sa fin, l’acteur a un goût amer en bouche. Bien sûr, il a tenté de se faire à cette idée, mais il ne peut décemment accepter de laisser mourir son frère, sans tenter quelque chose. N’importe quoi. Alors il a contacté de multiples médecins, des spécialistes qui n’auraient jamais accepté de parler aux Barnes sans les faire attendre des mois, des pros que même sa notoriété ne lui rendait pas forcément plus accessible. Il avait juste quelques bonnes relations, Ben, et de l’argent, aussi. Mais on peut avoir des relations et de l’argent, parfois, ça ne suffit pas…

Il a mal à la tête, Ben, même si cette douleur n’est justement que dans sa tête, plus mentale que « réelle ». Il est fatigué, en un sens, même s’il ne baisse pas les bras face aux siens, même s’il ne laisse surtout rien paraître du drame qui touche sa famille, face aux autres. Cela fait quelques mois maintenant que Jack est en Amérique, une fois encore, pour être au plus près d’un docteur émérite. Autant de mois que Ben héberge régulièrement ses parents, quand ils quittent leur Angleterre natale pour être au plus prêt de leur plus jeune fils. Ils sont partis dans la matinée, amenant un grand vide dans la vie de leur aîné. Heureusement que celui-ci peut compter sur la présence de Toscane, chienne (Bouvier Bernois) récemment acquis par le Britannique, pour lui changer les idées. Même si, aujourd’hui, Ben a laissé Toscane aux bons soins d’une amie, afin de pouvoir sortir sans avoir à gérer la chienne. C’est ainsi que l’Anglais a pu aller au cinéma, puis dans un restaurant, avant de venir se détendre sur la plage. Les yeux clos, il profite de ce bain de soleil, après avoir lu un peu, comme à son habitude. Lunette de soleil sur le nez, crème solaire soigneusement étalé, tout est prêt pour qu’il puisse juste profiter. Jusqu’à ce que quelque chose ne lui chute dessus. Quelque chose, ou plutôt quelqu’un. La réaction est la même, de la part de l’acteur : un sursaut de surprise, et un petit cri, car se retrouver dans le rôle du matelas amortisseur de gamelle, quand on n’est pas prévenu, ça reste douloureux ! Trop poli pour jurer réellement, il marmonne entre ses dents, avant de s’aviser qu’il s’agit d’un enfant. « Ca va, tu t’es… ? », s’apprête-t-il à dire, voulant savoir si le gosse ne s’est pas blessé. Mais il est coupé dans sa prise de parole, ainsi que dans son désir de s’asseoir, par une voix qui résonne trop fortement aux oreilles de l’Anglais. Du moins, quand celui-ci réalise que la mère de l’enfant – car au vu des mots prononcés, c’est sa mère, ou au moins, une adulte qui s’en occupe ! – il la connaît, ou l’a connu, trop bien. Le choc de la découverte l’assaille, presque en simultané qu’il atteint Amy. Finissant de s’asseoir, Ben se contente de hocher positivement la tête : non, la chanteuse n’hallucine pas, c’est bel et bien lui. Il se pincerait bien, le Britannique, pour être sûr qu’il ne rêve pas, mais ça serait inutile, étant donné la douleur (minime mais présente) qu’il a ressenti lors de la tentative du mioche, de jouer au cascadeur.

Le Barnes réalise qu’il en était venu à retenir son souffle, lorsqu’il est à 2 doigts de manquer d’air, quand Amy reprend la parole, pour appeler… Jack… Autant dire qu’après le hasard des retrouvailles imprévu, entendre que l’enfant qui l’accompagne (le sien, semble-t-il à Ben, qui a entendu des amis lui donner des nouvelles de la chanteuse de temps à autre), a un tel prénom, ça l’assomme encore plus. C’est certes un prénom plutôt courant, ça reste un hasard déroutant. Tant de choses qui font que là, en ce moment précis, l’acteur est bien trop sous le choc, pour observer plus attentivement le petit Jack, percevoir chez le gosse des signes de ressemblance avec lui-même, et plus encore, se demander si, au vu de l’âge du mioche, il peut grandement être le sien. Non, ça, ça ne lui vient pas en tête maintenant, et ça mettra sans doute un moment avant de lui venir à l’esprit. Pour l’heure, il ne sait pas trop quoi dire, ni quoi faire, ni même où poser son regard (détailler son ex, avec des yeux ronds d’étonnement, c’est malpoli !). « Il n’y a pas de soucis ! », fait-il savoir, aussi bien à Amy qu’à Jack, tout en se levant (c’est malpoli aussi, de parler à quelqu’un de debout, en étant soi-même assis, et en capacité de se lever). « J’étais pareil, à son âge ! ». Aveu qui risque d’avoir une autre saveur, quand il connaîtra la vérité, ou même quand il la soupçonnera. Là, il a sorti ça sans aucune idée derrière la tête, hormis de dédramatiser un « accident » qui aurait pu se produire avec n’importe qui. « C’est ton fils ? », demande-t-il. Dans une vaine tentative de faire la conversation, mais que dire à une femme qu’on a grandement aimé, avant de se résoudre à la voir partir, pour retourner auprès de son fiancé/mari ? Même si c’est du passé (qu’on croit, du moins !), la gêne est toujours là.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 
sweet sacrifice ✜ feat. Ben
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I sure would like some sweet company... • Feat Lexa
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Sacrifice Personel
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FATE OF STARS :: CITY OF ANGELS :: Beverly Hills :: La plage-
Sauter vers: